faut pas s'étonner...

Publié le par Louise

Nos piou-piou se font tirer comme des lapins en Afghanistan, c'est bien malheureux, mais cela n'a rien d'étonnant.

Car outre le fait qu'ils soient sous-équipés, comme l'avait dit le Canard depuis des semaines, et comme l'a confirmé un rapport de l'Otan publié dans un journal canadien cette semaine, nos soldats ont un entraînement, comment dire, assez peu adapté à l'hostilité talibane qu'ils risquent de rencontrer en Afghanistan.

En effet, des soldats de l'Aisne sont entraînés dans la nature (aaah, les crapahutages dans la boue!) mais avec des ennemis bien moins belliqueux: des moutons! (tiens, paye ton jeu de mots à deux francs: béééélliqueux, bref! )

Bon, ils ne s'entraînent pas franchement avec ces animaux laineux, mais ces petites bêtes sont utilisées pour débroussailler les terrains de crapahutage des militaires. C'est une histoire de respect de l'environnement et de la biodiversité.

Et ensuite, les soldats découvrent une autre biodiversité dans les montagnes afghanes, avec des populations moins enclines sans doute à la patience que les ovins aisnois.

Maintenant, il faut aussi entraîner les moutons à devenir des talibans armés, pour faire plus vrai!





Publié dans couleur orange amère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Prodeo 27/09/2008 16:42

Pour information, le mot "Allogène" : Se dit d'un groupe ethnique installé depuis relativement peu de temps sur un territoire et présentant encore des caractères raciaux ou ethniques qui le distinguent de la population autochtone. (Source : Trésor de la langue française).Comme il est maintenant d'usage de ne pas retenir la notion de races (qui n'existent pas), pour retenir uniquement la notion d'espèce qui est la même pour tous les humains, j'en déduis qu'Enzo fait mention d'une différence ethnique et culturelle. Dans ce cas, il a raison. Il y a bien chez nous des personnes en assez grand nombre qui ne se cachent pas pour nous dire tout le mépris qu'elles ont pour notre culture, nos us et coutumes.Peut-être auriez-vous préféré qu'il utilise le mot "exogène" : qui provient de l'extérieur, qui a une cause externe ?Cela n'enlève rien à sa démonstration qui n'a que le tort de ne pas avoir choisi le mot juste du large concensus frileux et politiquement correct.Vous n'êtes pas raciste. Ca tombe bien, moi non plus ! Cela ne m'empêche pas de voir des différences culturelles qui agissent en opposition. 

Prodeo 27/09/2008 16:08

Nous savons depuis longtemps que pour éviter la guerre il faut bien la préparer. Or, la France est à peu de choses près dans la même situation bugétaire que sous la présidence du Front populaire, même si ce n'est pas pour les mêmes raisons.Les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets, il n'est pas surprenant d'en supporter les tragiques conséquences.Pourtant, la France ne manque pas d'atouts. Elle manque de volonté politique pour défendre avant tout autre considération l'intérêt supérieur de la patrie. Ces valeurs qui défendent l'intérêt commun n'ayant plus les faveurs d'un large public, je vois mal comment sortir de cette impasse sans que les esprits abandonnent l'esprit étroit de l'individualisme forcené et de la défense absolue de quelques intérêts particuliers. 

Louise 25/09/2008 12:52

> enzo: je suis d'accord avaec la premiere partie de ton comm, c'est un fait qui traverse toute l'histoire du monde ça. le reste, je te le laisse, je ne suis toujours pas raciste! > jean marie: je laisse ces traine misere dans leur fange, si ça leur convient. je me contente de compiler les menaces de mort, ça peut toujours servir...

Louise 25/09/2008 12:43

> Enzo, je suis d'accord avec toi pour le debut de ton propos: envoyer des gamins au casse pipe, en, 14, en 39, ou n'importe quand ça me fait gerber. pour le reste, je te laisse libre de tes propos, que je ne partage pas, tu t'en doutes! > jean marie: je laisses ces traine misere dans leur fange, mais je compile leurs nombreuses menaces de mort, au cas où...

jean-marie 25/09/2008 11:33

Bonjour, Louise...Tu sais, il faut se dire que les insultes et les menaces de ce genre ne salissent que ceux qui les profèrent.mais, naturellement, on a toujours envie de réagir vivement...(à la limite, je crois qu'il est possible de faire afficher l'adresse IP du "commentateur-agresseur")amicalementjean-marie