L'homme du Picardie ne cherche plus son peigne...

Publié le par Le Président et Louise

Un titre sans doute un peu sybillin pour la plupart d'entre nous, mais qui parle à Louise, j'en suis certain.

Oui, l'Homme du Picardie, ce batelier tranquille des années 60, qui parcourait les cours d'eau sur sa péniche et vivait des aventures aussi peu extraordinaires que la vie de tout un chacun, est décédé.

A 85 ans, Christian Barbier, puisque c'est bien de lui dont on parle - enfin, dont peu de personnes parlent, vu que je n'ai entendu cette info qu'hier soir rapidement -  est mort mardi soir, d'un cancer semble-t-il.

Il n'était évidemment pas que cet Homme du Picardie, il fut aussi le Bison dans l'immense Armée des Ombres, mais aussi le gendre effacé de Gabin dans La Horse, entre autres rôles (je citerais encore Week end à Zuydcoote, aux côtés de Belmondo) , souvent seconds, jamais secondaires.


Un grand acteur en somme, une masse, un tantinet renfrognée, mais éminemment humaine.
Encore une perte pour le 7ème Art.

Je laisse la parole à Louise.

Oui, Christian Barbier, c'est bien l'Homme du Picardie pour moi, avant même le Bison, je l'avoue...

Et pour cause, le Président m'ayant donné envie de connaître ses aventures rocambolesques en titillant ma curiosité quant à cette série que je ne connaissais évidemment pas, je m'étais rendue à la bibliothèque de ma ville et , oh, miracle (!!) , j'avais pu emprunter toute la série!

Et je me suis cognée, en suivant, durant une journée entière, l'Homme du Picardie!


Oui, oui, en suivant, avec ma bouteille d'eau, des gâteaux et mon chat à côté de moi, pour être sûre de ne devoir bouger qu'entre deux cassettes, pour aller faire pipi, à cause de l'eau, des fleuves, des péniches , tout ça, quoi!

Et j'y ai vu une série certes pas aussi agitée que NCIS, mais ô combien plus humaine, et d'où ressortait le profond désir de liberté - quitte à crever de faim - de ce capitaine de péniche qui voulait rester son propre maître.

Je suis émue en repensant à cette journée vidéo.

Ensuite, évidemment, l'Armée des Ombres et La Horse m'ont profondément marquée aussi.

Je suis donc aussi triste que le ciel de Limoges aujourd'hui en sachant que Christian Barbier n'est plus.

Publié dans cinéma

Commenter cet article

louise 05/11/2009 14:29



je précise, car cela peut prêter à confusion dans mon laïus, que je connaissais L'Armée des Ombres AVANT de voir l'Homme du Picardie , quand même, hein, je suis terriblement inculte, je sais,
MAIS BON QUAND MEME!!!! y ades bases tout de même! (m'enfin)




louise 05/11/2009 14:25


il faisait partie des "ours" (physiquement) que l'on aime dans le cinéma. et nous ne pouvions pas passer sous silence une telle disparition.


jean-marie 05/11/2009 13:30


Bonjour Louise, bonjour Président,
en duo pour célébrer un homme, un acteur que j'ai toujours admiré...
et la série (pardon, je devrais dire le feuilleton télévisé) !
une des très rares séries françaises qui trouvent grâce à mes yeux
(au même titre par exemple que "Ardéchois, coeur fidèle")
et j'adore "la Horse" où Christian Barbier tient une si grande place
malgré le modestie de son rôle.
merci d'avoir pensé à lui
amitiés
jean-marie