Dément!

Publié le par Louise

Depuis que j'ai entendu cette nouvelle il y a quelques jours, je suis très attentive à la suite de l'enquête concernant ce père qui a séquestré et violé sa fille durant 24 années en Autriche.

Les enquêteurs font leur boulot, les journalistes aussi, les habitants du bled se mortifient, tout va bien en somme, la routine pour une telle affaire.

Mais ce qui ne va pas, c'est l'intention de l'avocat de ce type de plaider la démence, l'irresponsabilité pour son client. L'avocat prétend en effet qu'un père ne peut agir de la sorte avec sa fille sans, passez moi l'expression, un sacré pet au casque. Perso, je suis respectueuse des droits de la défense, et particulièrement attachée même à ce droit fondamental, mais là, j'avoue que je suis toute défrisée!

Un type, apparemment bien intégré dans sa ville, ingénieur de surcroît, qui dès 1978 fait construire un abri anti atomique dans son jardin avec 8 portes, des serrures sophistiquées, des codes électroniques, des portes blindées n'est pas un dément. Un taré, oui, mais dans le sens galvaudé qu'on lui a donné dans le langage courant. Ce type a quand même enfermé sa fille dans un réduit sans fenêtre de 35 m², attachée avec une laisse juste assez longue pour qu'elle puisse aller aux toilettes, et l'a violée des dizaines de fois, allant jusqu'à lui faire 7 gosses, et il veut échapper à la prison? Il n'est pas dément ce mec, il est juste abominable. Il a fait agrandir la geôle après la naissance des premiers gosses, car cela devenait vraiment trop petit.

Et puis, franchement, il ne m'a pas l'air dément dans les images de ses vacances en Thaïlande, quand il se fait masser sur la plage... Dément , non, mais maniaque sexuel, y a des chances!

En revanche, tout maniaque qu'il soit, j'ai quand même de plus en plus de doutes sur le fait qu'il ait pu agir tout seul. D'abord, il a reçu les autorisations administratives pour son abri anti atomique, et pour son agrandissement. Ensuite, il l'a aménagé. On n'achète pas deux chiottes dans une maison sans se faire repérer quand même... Et puis, pendant ses vacances sous les palmiers, qui s'est occupé des captifs? Il était le seul en s'en occuper, mais durant ses absences, quelqu'un venait bien les nourrir... Tout cela est vraiment trouble.

Franchement, s'il échappe à la taule parcequ'il aura été reconnu irresponsable, ça va me foutre un sacré coup.

Quant aux enfants et "petits enfants", ils semblent se remettre apparemment. Sauf la fille de 18 ans dont la maladie a permis de découvrir le pot aux roses, qui elle est toujours dans le coma. Les autres réapprennent à vivre, doucement, ils ont reçu un aquarium et des peluches pour apprendre à se sociabiliser. Un aquarium à des gens qui ont passé leur vie entière enfermés dans un bocal de béton, je trouve ça d'un goût douteux, enfin, si ça peut leur faire du bien.

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leloire Marie-Claude 07/05/2008 00:28

peut-être que cela a toujours existé sans qu'on en parle ...mais voilà plusieurs cas récemment dénoncés qui font frissonner de dégoût .Comme toi, je ne pense pas que l'on puisse si longtemps agir sans complicité . Les épouses ne valent pas mieux que leur monstre de mari , sans préjuger ...

jean-marie 06/05/2008 13:16

Bonjour Louise...excellent article.Je n'avais pas pensé sérieusement au problème des complicités indispensables à l'accomplissement de tels forfaits  comme tu le montres si bien...  Un individu instruit, bien intégré... ne serait-ce pas un de ces "notables" qui profitent de une omerta bienveillante comme chez nous dans les crimes de l'Yonne ?Ce n'est pas un dément et je suis d'accord... un maniaque sexuel... les droits de la défense... mais alors comment protéger la société de ce genre d'individus ? ce n'est pas une question piège, chère Louise... simplement une question que je me pose de plus en plus souvent et beaucoup de monde autour de moi...amicalementjean-marie