LIBRE ESPRIT

Publié le par Louise

Hier je vous parlais du Salon du dessin de presse et d'humour, aujourd'hui je voudrais attirer votre attention sur un événement qui a presque le même âge que le Salon de St Just le Martel, et qui est devenu lui aussi un incontournable sur la scène culturelle limougeaude: le festival des Francophonies.

Des dizaines d'écrivains des tous les pays francophones se retrouvent  à Limoges pendant 10 jours pour faire partager non seulement leur talent, mais aussi leurs points de vue, leur liberté d'expression, leur fraternité, enfin, que des bons sentiments! Mais n'avons nous pas en ce moment besoin d'un peu d'espoir et de fraternité humaine? 

Chacun se crispe sur son pré carré partout en Europe, la Suisse rejette les étrangers, Sarkozy va faire sa pub contre l'immigration au Sénégal, le PS français s'étripe pour savoir qui va se faire ramasser en 2007, les nationalistes gueulent de plus en plus fort, et ont de plus en plus d'auditeurs surtout, Le Pen fait son nid dans la fange peureuse et  agressive du racisme...Alors un peu de théâtre d'avant garde ivoirien ne peut pas faire de mal...D'autant plus que des sujets douloureux sont abordés, comme par exemple cette année, le drame des clandestins comoriens qui tentent de gagner Mayotte en barque, au prix de nombreuses vies.

Il y a des moments où la culture devient une arme, "Mallarmé is a machine-gun", le théâtre francophone aussi qui sait!!

Et puis, le symbole de ce festival vaut le détour à lui seul, c'est un zèbre, drôle de zèbre pour le coup:

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 30/09/2006 19:58

Un peu de fraternité, oui.
Quant à l'agitation politique de ces derniers jours, je vais citer Jean d'Ormesson, puisque définitivement je l'adore (et que je suis en pleine période d'Ormesson): "Autrement sérieux est le passage si évident d'une politique des idées et des visions de l'histoire à une politique des sondages et de la publicité."
Bonne soirée à tous.

Lisa 30/09/2006 19:08

Coucou Louise
juste un chute de régime, je me repose et je reviens avec mon chat noir dans la pièce sombre etc.....
GROS BISOUS LOUISE

Hemipresente 30/09/2006 16:36

J'adore le Limousin. Pas ma région de naissance, mais de coeur ô combien. On se promet d'y aller vivre un jour, on sait meme où, déjà, mais le temps passe ...

Louise 30/09/2006 15:53

c'est plus qu'un salon, ce sont des lectures dans plein de lieux divers en ville, du théâtre, en exterieur parfois, des conferences certes, mais ce n'est pas le plus important.
c'est vraiment vivant, ce n'est pas une opération commerciale comme un salon.

Dominique Boudou 30/09/2006 13:57

Ah ! Les salons du livre ! Heureusement qu'on y rencontre toujours quelqu'un avec qui boire un coup ! L'occasion de ne pas parler de littérature. Ou alors, avec légèreté, en disant du mal de son voisin, par exemple, qui écrit comme un piment...