Faut qu'on m'explique!

Publié le par Louise

Pour paraphraser le poète JL Lahaye, j'ai envie de crier: "expliquez moi!"

Est ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi, alors qu'ils ont hurlé il y a 43 ans contre la sortie de la France de l'OTAN, les gens de gauche (dont pourtant je suis) hurlent maintenant contre la réintégration de la France dans ce même machin?

Passque moi, mis à part une belle amnésie, ou bien, un opportunisme de fort belle facture, je ne vois pas.

Je vous parle de ça, parce que

1/ j'en ai envie et que je fais ce que je veux sur ce blog, non mais,

et 2/ parce que j'ai entendu une info avant de me lever qui m'a fait me poser des questions. Ainsi, à Strasbourg, les flics sont entrés chez les gens pour les obliger à retirer leurs drapeaux de paix qu'ils avaient accrochés à leurs fenêtres en signe de protestation contre le sommet de l'OTAN de début avril.

Bon, moi, les flics qui entrent chez moi, ça me défrise, c'est un fait, mais ceci ne m'explique pas pourquoi, il y a 40 ans, sortir de l'OTAN était une erreur monumentale due à un vieux général militaire, conservateur, ou "vieux con" tout court, si on souhaite se préter au jeu de l'apocope, tout ça tout ça, quoi, et que maintenant, le retour dans l'OTAN est une attaque contre la paix, une mesure autocratique de l'autre fou qui nous "gouverne", toussa toussa quoi.

Pige pas. Sincèrement.

Expliquez moi.

Si on avait dit à la Baderne qu'une de ses dernières décisions allait devenir, 43 ans après, un symbole de gauche et de paix, je pense qu'il aurait pu esquisser un sourire...


J'attends les réponses des militants socialistes, hein, répondez moi!!

Je demande ça, parce que j'avoue que le PS en ce moment, j'ai du mal à suivre...

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

Louise 25/03/2009 07:39

> Président: oui, JL Lahaye criait "debarquez moi" en effet, mais on a le droit de temps à autre à une petite licence poétique, pour écrire un papier! Et oui, on peut se tromper sur les gens que l'on croit connaître, c'est vrai, mais je ne pense pas que ce soit votre cas, cher ami.

Le Président 24/03/2009 14:24

Heuuuu , le poete Jean Luc Lahaye ne crie pas : "Debarquez moi"   ?

Le Président 24/03/2009 14:22

Tu es de gauche toi???? J ai toujours pense que tu etais socialiste............................ Comme quoi on crois connaitre les gens mais bon

jean-marie 24/03/2009 12:01

Bonjour, Louise,je vois pas  l'intérêt de revenir dans ce Machin...pas plus que je n'avais vu l'intérêt à l'époque d'en sortir.Fait dire que si j'ai quelques idées, ma lucidité en matière politique n'est certes pas mon point fort.(je ne suis pas socialiste... tu le sais, je ne peux donc pas donner d'explication pour eux...)je suis définitivement anti-Otan depuis les bombardements sur la Serbie (sans l'accord de l'ONU) dont c'est le 10ème anniversaire aujourd'hui... Une lubie féroce (bombes à fragmention et à uranium appauvri) de Clinton (dit "la pipette")... c'est vrai les Serbes n'étaient pas des anges... c'est le moins qu'on puisse dire mais ce sont toujours les civils qui trinquent...je suis trop sentimental ou primaire pour être bon en politique et je me suis si souvent fourvoyé...bof...pas grand intérêt non plus ce que je dis là.amicalementjean-marie

Enzo 24/03/2009 08:56

Pour une fois, la ligne du PS est exactement la mienne tant en 1966 qu'aujourd'hui.En 1949, l'OTAN avait été créé pour défendre l'Occident de l'mpérialisme communiste. De Gaulle, admirateur de l'URSS depuis sa captivité en Allemagne avec Toukhatchevski, lui porta un coup sévère en 1966, à la demande de Moscou, en retirant la France, mettant en péril toute la profondeur stratégique du système de défense. Le mur de Berlin tombé, l'OTAN a perdu sa raison d'être et est devenu le bras armé du nouvel impérialisme à vocation hégémonique mondiale, celui des Etats-Unis... Y retourner est un crime contre la paix.Donc, les socialistes opposés sur l'OTAN avec le colonel de réserve De Gaulle en 1966 avaient raison, comme ils ont raison de s'opposer à l'asservissement de la France par un retour dans l'OTAN voulu par le nabot pluripatride.Explication succinte mais bien sentie...