jour de souvenir

Publié le par Louise

Depuis hier soir, dans différentes villes du monde, c'est le Yom Hashoah, le jour du souvenir de la catastrophe.

A Paris, au mémorial de la Shoah, 6 bougies ont été allumées hier soir et les noms des 75 721 juifs déportés par Vichy sont lus, jusqu'à ce soir. On ne peut en lire que la moitié en 24 h...

La date de cette cérémonie, choisie en 1951 par le parlement israëlien, est le symbole de la shoah, du soulèvement du ghetto de Varsovie et de la Pâques juive.

Déporté à l'âge de 13 ans, l'écrivain Samuel Pisar, président du jour de Yom Hashoah a rappelé l'importance de cette commémoration: "Si je témoigne, (...) c'est parce que je discerne dans les nuages de gaz toxiques et de champignons nucléaires qui se profilent sur l'horizon le spectre d'une ""solution finale" - cette fois pour l'humanité toute entière".

Lyon, Toulouse, Strasbourg et Marseille elles aussi rendent hommage aux morts de l'Holocauste.

Publié dans mctproduction

Commenter cet article

Bixente64 17/04/2007 13:21

Bonjour,
Pour la énième fois, je reposte un passage d'un livre écrit par un gaulliste pur jus et qui relate le passage de Mr François Mitterand au sein de l'administration de Vichy :
"À propos de cette décoration, Jean Pierre-Bloch écrit dans De Gaulle ou le temps des méprises (pp. 216/218) :
 « C'était sur notre ordre que François Mitterrand était resté dans les services de prisonniers de Vichy. Lorsqu'il avait été proposé pour la francisque, nous avions été parfaitement tenus au courant ; nous lui avions conseillé d'accepter cette ?distinction? pour ne pas se dévoiler. »
Il n'est donc pas du tout évident que Mr François Mitterand ne fût pas autre chose qu'une taupe infiltrée au sein de l'administration de Vichy, camouflant ainsi ses activités résistantes.
Pour le bulôt frontiste, c'est impensable, et il poste à tout và la médaille de Mr François Mitterand... Par contre, dans le comité du Front Nazional, un dénommé Madiran fût lui aussi décoré par Pétain de la francisque... C'est un pote au tortionnaire voleur de mort raciste antisémite xénophobe et voleur des Français vieux incontinent cancereux et abject candidat aux présidentielles de la droite extrême, celle-là même qui est l'hétitière de la collaboration, de la milice et antidreyfusarde, descendante de la cagoule... Mais là, le bulôt ne sais que répondre... Il reste le museau fermé et la bave aux lèvres...
 

Patamou 17/04/2007 02:33

louise je pense comme toi...c'est juste que je trouve ces commemorations pompeuses maintenant ...et au jour où on recommence à parler d'antisémitisme je ne suis pas sure que raviver régulièrement (et lourdement à mon gout au bout de 60 ans) cette souffrance aille dans le sens de la réunification des peuples...Même les vieux ils en ont marre! ;-)

Louise 16/04/2007 15:23

je ne suis pas d'accord, la commemoration de la shoah touche evidemment la religion juive, vu que ce sont les Juifs qui étaient visés par le nazisme. mais si la guerre n'avait pas cessé, les suivants étaient les slaves, les polonais, puis le reste de l'Europe, sans distinction de religion pour le coup.
Mais la shoah touche l'humanité entière. et concerne l'humanité entière.
Rien à voir avec une bonne concience ou pas. on commemore la shoah donc on lutte contre les idées nazies en se souvenant de ce qu'elles ont entrainé comme desastre. je ne comprends pas bien ce que tu veux dire.
evidemment qu'il faudrait rendre un hommage aussi aux victimes expiatoires des goulags, et du stalinisme, evidemment qu'il faut se souvenir du génocide de PolPot, évidemment qu'il ne faut pas oublier toutes les victimes innocentes des dictateurs qui ont gouverné dans le monde.
commemorer la shoah ne souligne pas de differences, à mon avis. je ne suis pas juive mais je me sens prondement concernée par cette tragédie en tant qu'être humain, tout comme je me sens concernée en tant qu'être humain là encore par les atrocités de l'esclavagisme par exemple. La shoah unit les peuples dans le souvenir de cette horreur, au contraire. ça depasse toute considération religieuse, ethique, même temporelle, c'est la nature humaine en tant que telle qui est en jeu là.
se souvenir des victimes, leur rendre hommage c'est créer le terreau de la reflexion nécessaire (indispensable)  pour que jamais plus ce genre de drames ne se produise. il faut savoir pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

Patamou 16/04/2007 15:09

oui mais là on commémore d'avantage la disparition ignoble d'une communauté qu ' une guerre ou d'idées dangereuses. on ne commémore pas les 20 millions de russes morts non plus... est ce que tout ça ce n'est pas un peu pour se donner bonne conscience vis à vis d'une religion en particulier? car au bout on ne fait que poursuivre de souligner nos differences, ce qui à mon avis, est le point de depart de chaque guerre!

Louise 16/04/2007 13:44

> patamou, les commémorations sont très importantes,d'autant plus pour celle là car  les survivants de l'Holocauste sont toujours là. c'est primordial de préserver la mémoire de l'histoire. on peut retomber dans l'ignoble plus vite que prévu.
et puis on commemore tous les ans un truc qui s'est passé il y a 2007 ans maintenant et personne ne se pose de question là dessus.!! (humour!)
mais l'histoire est trop grave pour être laissée à l'abandon, l'humanité entière en dépend! nous devons nous rappeler d'où nous venons, les actions que nos ancêtres ont menées pour nous, afin de nous souvenir toujours qu'un rien peut nous faire retomber dans un passé peu enviable!