Aliocha est mort

Publié le par Louise

Non que j'étais une fan absolue de Troyat, je suis quand même affectée par sa mort, annoncée en toute fin de soirée hier, par son homologue immortel (pas tant que ça finalement) Druon.

Lev Tarassov, né à moscou en 1911 était selon un sondage, l'écrivain favori des Français. En même temps, il y a de fortes chances que chaque Français ou presque ait lu un Troyat, car il est l'auteur de plus de 100 oeuvres.

La saga romanesque était sa spécialité, les biographies aussi (dont Gogol , Maupassant, Flaubert, Catherine II, Tolstoï entre bien d'autres).

Goncourt à 27 ans pour L'Araigne , Académicien à 48 (pas mal!), Troyat avait fui la Révolution russe en 17 pour s'installer à Paris après quelques étapes européennes.

Il apprend le français à 10 ans avec une gouvernante suisse, l'usage qu'il en fit par la suite montra que les méthodes d'apprentissages helvètes doivent avoir quelque chose de plus que les autres!!

Se définissant lui même comme un "malade d'écriture", il avouait rester paniqué par la page blanche, comme un débutant, même au bout d'une carrière ahurissante comme la sienne. Je n'ai lu de lui que sa mini autobiographie, Aliocha, mais je reste admirative devant l'oeuvre et devant la vie de cet homme.

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dominique Boudou 05/03/2007 18:45

Je ne l'ai jamais lu. Sans doute un bon faiseur, avec beaucoup de métier. et il parlait un nombre impressionnant de langues.

Louise 05/03/2007 10:20

j'avais vécu 29ans sans avoir rien lu de lui, j'ai lu Aliocha en 2 heures cet été! (c'est tout petit et écrit gros!! parfait pour moi!!)

Alix 05/03/2007 10:11

Eh ben ! je n'ai lu aucun de ses bouquins... comme quoi, l'apprentissage de la lecture chez les Français laisse un peu à désirer... :-))