René Riffaud

Publié le par Le Président

René Riffaud était un des 4 derniers Poilus. Il est mort hier, à l'âge de 108 ans. Il avait assisté l'an dernier aux cérémonies du 11 novembre.

Il était l'un de ces Poilus "oubliés", un de ceux qui trouvaient que la guerre était si ignoble qu'ils ne voulaient pas en retirer une gloire quelconque. C'était une de ses petites filles qui l'avaient convaincu de demander sa carte d'Ancien Combattant.

La France ne compte désormais plus que trois poilus : Lazare Ponticelli, du Kremlin-Bicêtre, Louis de Cazenave, en Haute-Loire, et Jean Grelaud, le dernier poilu parisien.

Publié dans mctproduction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

louise 18/01/2007 09:28

je dirais même un obscène compte à rebours...

Jean Christophe Bataille 17/01/2007 23:41

Un curieux compte à rebours

Lukaleo 17/01/2007 19:14

Il arrivara un jour certain où le dernier poilu mourra, et la première guerre mondiale fera alors définitivement partit du passé, plus aucun être vivant ne l'aura vu, sinon dans les films ou les livres. Cette échéance inéluctable marquera la fin de quelque chose, mais ne me demandé pas quoi.

louise 17/01/2007 13:42

oui en effet, j'en connais un pas mal, c'est lui qui me soigne!! arf arf arf!!!!

Alix 17/01/2007 13:00

Y'aura moi ! Eh ! ne m'oubliez pas ! dans ta liste, Louise, rajoute, "y'aura les Alix"... Sinon, il ne faut pas se faire de souci pour Lazare. Même mort, il finira par se lever (arf arf ! :-). N'empêche, c'est vachement beau comme nom, "Lazare Ponticelli". "Louis de Cazenave" aussi, quand on y pense. Grelaud, m'est avis qu'il a passé le concours de justesse... **************************************************************************Bureau de Recrutement des Anciens Poilus (BRAP) :"Bonjour, je viens pour l'annonce. On m'a dit que je pourrais être oublié par tout le monde si je venais ici.  - Bonjour, avez-vous lu la condition ? - Oui, que j'aie un patronyme qui en jette. - Comment vous appelez-vous ?  - Jean Grelaud.  - Ach so ! (remarquez l'ironie de la chose, car cet employé anonyme m'a tout l'air de venir d'outre-Rhin...) Je ne sais pas trop, c'est un peu commun, comme nom, vous ne trouvez pas ?  - Oui, je sais bien, mais j'aimerais vraiment beaucoup pouvoir participer aux cérémonies commémoratives avec des hommes politiques aussi vieux que moi.  - Bon... Gertruuuuuuuuuude ! Y'a un monsieur qui s'appelle Jean Grelaud et qui veut faire partie de la Poilue Academy ! J'fais quoi ? - (voix, au loin, un peu étouffée) : "bah, accepte-le, on n'a pas atteint notre quota pour cette anneé, on n'a que Lazare, René et Louis".  - Bon monsieur, vous avez de la chance, inscrivez-vous ici". ************************************************************************Promis, je vais consulter un psy dans pas longtemps... :-)