SDF pour du beurre?

Publié le par Louise

Comme beaucoup, j'ai vu les images des bénévoles de l'association "Les enfants de Don Quichotte" qui, ces derniers jours, attirent l'attention des politiques et des citoyens sur le sort épouvantable des clochards et autres rejétés de la société, on dit SDF quand on veut causer correct!

Tout d'abord, juste pour rire, je trouve que le nom de cette association est mal trouvé: Don Quichotte se bat en vain et sans fin contre des moulins à vent qui continuent de le narguer et de tourner malgré tout...Cela n'augure rien de bon pour la suite du combat de ces gens, pour qui, réellement, j'ai beaucoup de sympathie.

Ensuite, je suis mal à l'aise devant cette action. Aller dormir 2 ou 3 nuits sous les tentes, avec les SDF, pour se rendre compte de ce que c'est que de dormir dehors ne me semble pas une super initiative. Je trouve que c'est même gênant: on "joue" au clochard pour de faux, mais au bout de 2 jours on regagne son appartement bien chauffé, alors que les SDF restent dehors, eux, pour de vrai. Je comprends bien que c'est une action coup de poing, pour faire prendre conscience du drame de l'exclusion, mais je n'aime pas beaucoup la méthode. 

J'ai entendu ces derniers jours que l'opération "tentes" de Médecins du monde l'an dernier avait bousculé les autorités et que 800 places de foyer avaient été créées. Si tel est le cas (je me méfie quand même)  c'est mieux, je trouve, que de jouer l'apprenti sdf au bord du canal St Martin. Les Enfants de Don Quichotte avaient eux aussi commencé par ça: des tentes rouges qui claquent aux regards des passants.

Mais là, c'est le côté "je sais ce que c'est puisque j'ai dormi 2 nuits avec eux" qui me gêne en fait. Cette opération toute généreuse qu'elle soit, ne va pas franchement améliorer le sort des exclus, je crains qu'elle se résume pour beaucoup à se donner bonne conscience. On peut me répondre- et ce serait normal- "et toi qu'est ce que tu fais pour remédier à ça?". Et je n'aurais pas de réponse à donner, en effet.

Alors bien sûr, l'idéal serait de supprimer les causes de cette exclusion inacceptable, mais là, nous baignons dans l'utopie. Ma carte d'électeur aura beau chauffer l'an prochain, je ne suis pas certaine que cela suffise!

Voilà ce que je voulais dire à ce sujet. Je ne veux choquer personne sur le coup, juste donner mon avis sur cette opération "Don Quichotte". Nous avons apparemment besoin de ce genre d'action pour voir que des gens dorment dehors et même meurent dehors.

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

un chouka 24/12/2006 12:21

il y a depuis longtemps que des travailleurs  vivent dans un véhicule .
cèrtains par économie, d'autres par pauvreté assi .
il y en a meme qui vivent avèc les gens du voyage sur des terrains résèrvés a cet usage .
mais le vrais problème a mon avis est celui de la protèction de revenus des invèstisseurs en logements ,qui ne veulent pas se laisser doubler par le chacun pour soi ,comme on peut .
le crédo,est l'habitat sauvage ,les cites protéges etc.....
du fifre quoi .
les cours du logement sont ainsi protéges (les revenus des riches rentiers sont bien protégés :-)

BB 23/12/2006 21:49

Cette opération sent fort la recherche de la bonne conscience. A la veille des fêtes de Noël, quoi de mieux que de jouer aux rois mages et allerr voir le petit Jésus dans sa grange...
Cela dit, je verrais cette opération différemment si ces "don Quichotte" mettaient leurs propres logements à la disposition de ces sans abri pendant quelques jours pendant qu'ils prennent leur place dehors...Peut-être même que certains don Quichotte ont une pièce réservée à leur bureau/ TV, qui pourrait être mobilisée pendant les trois mois froids qui s'annoncent. Là, messieurs dames, je dirais chapeau et respect. Mais je rêve un peu...

Dominique Boudou 21/12/2006 17:41

Oui, bien sûr. Mais si cette action symbolique forte pouvait marquer davantage de consciences !

nono 21/12/2006 15:37

Au lieu de faire coucher des gens un ou deux sous les tentes on devrait mieux s'occuper de nettoyer notre systeme politique car il faut pas oublier que les élections nous coutent très cheres pour nous les contribuables et il doit y avoir d'autres économies pour créer des nouvelles structures de logements et de trouver des travaux d'intéret general rémunéré cela permettrait à de nombreuses personnes de s'en sortir....

louise 21/12/2006 14:00

je suis tout à fait d'accord avec toi, de la chaleur humaine, c'est déjà ça, mais bien entendu cela ne saurait suffire.
cette opération vise à combattre l'indifférence, c'est peut être en cela qu'elle est valable, à long long terme, parce que dans l'immédiat, en effet, le sort des exclus ne change guère, et passer une nuit avec eux ne fait pas vraiment bouger les choses.
mais au moins on en parle.