on achève bien la liberté!!

Publié le par Louise

On marche sur la tête, oui, mais voilée la tête, siouplait!!!

J'ai cru m'étouffer de honte hier soir en lisant tranquillement le Canard de cette semaine. Après Mozart, c'est Delacroix qu'on assassine!

Le gouvernement turc vient de retirer de ses manuels scolaires la reproduction du tableau  "La liberté guidant le peuple" because, je vous le donne en mille, ladite Liberté se pavane seins nus, la salooooope!!! 

Je vous rappelle pour le fun que la Turquie est un pays laïque, officiellement... Mais selon le ministère de l'éducation, il ne faudrait surtout pas choquer les islamistes intégristes!

Ca ne vous fait pas penser à une phrase restée dans l'histoire , pour la honte de l'humanité: "quand j'entends le mot culture, je sors mon revolver", du ponte nazi Baldur Von Schirach ? Maintenant ces obscurs crétins de la religion nous en font un remake! Et les démocraties baissent leur froc, toutes...

Publié dans coups de gueule

Commenter cet article

Marie Bland 29/10/2006 21:15

J'aime ce tableau et tout ce qu'il représente.
Concernant la Turquie, je suis d'avis qu'ils n'ont rien à faire en Europe, en tous cas pas encore. Imaginez ce pays, qui de par sa taille et sa population aurait de larges pouvoirs au sein de l'Europe, alors peut-être serions nous, nous français, obligés à notre tour de faire disparaître Delacroix des livres scolaires ! Intolérable !  Bonne Liberté à tous...

louise 26/10/2006 17:47

Et voici la douce Lisa qui nous apporte un vent de fraîcheur bienvenu!!
merci chère Lisa pour cette touche anatomico-humoristique!

Lisa 26/10/2006 16:41

Dommage, un si jolie poitrine !
bises de 16h40

Dominique Boudou 26/10/2006 16:21

Ah ben ! ça non plus je ne le savais pas. Peut-on accueillir en Europe des liberticides qui s'en prennent à Delacroix ? Ils ont du boulot, les Turcs ! Les prisons, la liberté de la presse, la condition féminine...
Moi, je veux bien d'eux, mais après que ce travail sera fait, pas avant.

Thierry 26/10/2006 15:38

Eduquer, oui, mais je pense qu'il faut que cette éducation ne vienne que d'eux-même. Ceux d'entre eux qui ont compris (heureusement, il y en a quelques uns) qu'une remise en question de l'aspect dogmatique de la religion s'imposait doivent pouvoir faire entendre leur voix pour faire naître une prise de conscience et donc leur permettre de réfléchir par eux-même. En effet, qui sommes-nous, nous occidentaux, pour éduquer les peuples? Je ne suis pas très favorable à l'ingérance et je pense donc que cette remise en question doit se faire de l'intérieur.