a hue et à "dieu"

Publié le par Louise

Nous voilà bien!

Le Pape fait encore des siennes!

Deux infos côte à côte qui se contredisent tellement qu'on en viendrait à douter de l'existence de Dieu (sans blaaague!!!). Je m'égare.

Je m'explique: le Pape s'apprête à autoriser à nouveau les messes tridentines, c'est à dire en latin, interdites depuis Vatican 2 en 1969, dans un souci de modernisation de l'Eglise (hum hum...). Bien, me direz vous, amis athées, grand bien leur fasse aux catholiques. Et bien cela ne se limite pas qu'aux catholiques, mais bien à nous tous. En effet, ces messes sont les fers de lance des fondamentalistes catholiques les plus durs, genre Opus Dei et fans de Mgr Lefebvre.Et on sait de nos jours le mal que des extrémistes religieux peuvent faire. Venant de Benoît XVI plus aucune abérration ne nous étonne, mais même les ecclésiastiques trouvent que le Pape va trop loin, c'est pour dire.

A côté de cette réculade fabuleuse, la même église catholique apostolique et romaine envisage d'autoriser , dans un cadre très strict et restreint , l'usage du préservatif pour endiguer l'épidémie de SIDA qui massacre l'Afrique en particulier et le monde en général. On croit rêver!! Alors attention, ne nous emballons pas, cette info est à prendre avec des pincettes de 10 mètres car rien n'est encore fait! Mais une ébauche de réflexion s'engage, ce qui est toujours mieux que le refus catégorique et mortellement obstiné de l'église face au bout de latex. L'utilisation du préservatif serait toléré dans le couple marié, et uniquement pour se protéger du SIDA, surtout pas en tant que moyen de contraception... Certains ecclesiastiques parlent même de la capote comme d'un moyen de "légitime défense" face au virus. Ca tient presque du miracle là!!!

Enfin, vu l'ambiance en ce moment, je ne sais pas pourquoi mais je sens bien la messe tridentine va arriver plus vite que la capote anglaise...

Je laisse la parole au grand Georges B qui avait son idée sur les messes en latin (c'était une de mes préférées quand j'étais toute petite, bien que je n'y comprenne rien!!!)

Tempête dans un bénitier


Le souverain pontife avecque
Les évêques, les archevêques
Nous font un satané chantier
Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
A la fête liturgique
Plus de grand's pompes, soudain
Sans le latin, sans le latin
Plus de mystère magique
Le rite qui nous envoûte
S'avère alors anodin
Sans le latin, sans le latin
Et les fidèl's s'en foutent
O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin

Je ne suis pas le seul, morbleu
Depuis que ces règles sévissent
A ne plus me rendre à l'office
Dominical que quand il pleut

Il ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
En renonçant à l'occulte
Faudra qu'ils fassent tintin
Sans le latin, sans le latin
Pour le denier du culte
A la saison printanière
Suisse, bedeau, sacristain
Sans le latin, sans le latin
F'ront l'églis' buissonnière
O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin.

Ces oiseaux sont des enragés
Ces corbeaux qui scient, rognent, tranchent
La saine et bonne vieille branche
De la croix où ils sont perchés

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent
Tous ces fichus calotins
Sans le latin, sans le latin
La messe nous emmerde
Le vin du sacré calice
Se change en eau de boudin
Sans le latin, sans le latin
Et ses vertus faiblissent
A Lourdes, Sète ou bien Parme
Comme à Quimper Corentin
Le presbytère sans le latin
A perdu de son charme
O très Sainte Marie mèr' de
Dieu, dites à ces putains
De moines qu'ils nous emmerdent
Sans le latin

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dominique Boudou 17/10/2006 17:39

La messe en latin, c'est mieux. Comme on n'y comprend rien on peut inventer.
In nomine patris et fili...

Jean Christophe Bataille 17/10/2006 15:15

Je veux pas faire de la sombre arithmétique mais c'est vrai que si on rajoute les croisades, l'inquisition, le génocide arménien qui avait aussi une connotation religieuse (musulmans contre orthodoxes) et les crimes nazis plus ou moins encouragé par Rome, à ceux commis par Staline, Mao sur tout ce qui était intellectuel ou bourgeois, ceux de tous les pays africains, asiatiques, ou sud américains qui se sont réclamé de cette idéologie, ceux des petits despotes faschisants d'hier et aujourdhui, on est vraiment servi. La démocratie laïque, ça repose ...

louise 17/10/2006 14:10

ouh là, depuis le temps qu'ils sévissent; le nombre de morts dus aux religieux doit sinon dépasser au moins approcher grandement celui des dictatures, communistes ou fascistes!!  "tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens", ça a fait du mal!!!
 

Jean Christophe Bataille 17/10/2006 11:58

Bonjour Louise. Malraux disait que le 21éme siècle serait spirituel. Il ne s'est pas trompé. L'echec du communisme relance tous les intégrismes, comme si l'homme ne pouvait pas s'empêcher d'être excessif. Espérons qu'ils ne génèront pas les mêmes tueries que le communisme ...