Doukipudonktan

Publié le par Louise

C'est le genre de question que je ne me pose plus quand même quand je rentre dans le tunnel métropolitain, mais le fait est que j'ai eu l'occasion d'avoir une belle honte a posteriori dans ledit métro durant les 2 pauvres journées que j'ai passées à Paris. Voilà l'histoire.

 

Posons le contexte tout d'abord, c'est primordial pour bien tout comprendre. Bien.

Me rendant à Paris, j'avais pour mission d'aller dans le 6ème, rue de Buci précisement, au numéro 30 très précisément. Pourquoi au 30? Parce qu'au 30 se trouve la boutique de produits Lush la plus extraordinaire de la terre. Lush? Kesseucé? Une marque de produits de beauté et de soin bio, frais, faits à la main, sans produits chimiques, sans test sur les zanimos, c'est Suisse. Et c'est fantastique. Je n'ai pas le droit de faire de pub sur ce blog, mais je vous conseille d'aller faire un saut sur le site www.lush.com histoire de bavouiller deux minutes! Bref. Depuis Limoges, je ne peux commander que par le net, ce qui est moins sympathique. ALors, là, je devais me rendre chez Lush pour une commande d'une amie et pour me faire plaisir itou! Non mais des fois!

Là, le décor est planté. Me voilà dans la boutique, les narines bouillonnantes de milliers d'effluves toutes plus entêtantes les unes que les autres, les yeux ébouriffés par les formes, les couleurs, les paillettes, les entassements sublimes de savons à la coupe,et autres flacons de crêmes et laits, les doigts brûlés par l'envie de tout tripoter, bref, une extase sensorielle!

 

Je fais mes emplettes, et je repars, le sourire vissé autour du crâne, les mains pleines d'odeurs sublimes. Je m'engouffre dans le métro, armée de mes produits Lush qui me protègent grandement des odeurs d'aisselles et de bouches et de pieds et de ce que vous voulez de Paris à 18h30...

Là, dans un wagon surpeuplé, je remarque un agent de la RATP face à moi. Ok. A Paris, je fais comme les Parisiens -la gueule- et je regarde dans le vide, attendant ma station, très proche. Du coin de l'oeil, je repère l'agent RATP qui sourit en regardant en direction de mes jambes... Heu, j'aime limite, je vérifie discrètement que rien d'incongru ne soit visible sur moi. Rien, je porte un imper long qui cache la misère et accessoirement, jambes et fesses. Bien. Je laisse faire, après tout, il est heureux, tant mieux!

Je continue mon périple métropolitain et rentre à l'hôtel. Je pose le sac sur la petite table et m'assois sur le lit, vannée, les pieds en sang! Et là, mes yeux se portent sur mon sac Lush... Format A4, en énormes lettres blanches sur fond noir, il est écrit ceci: "I've got a lot of sexy peels in my bag".... Et là, je comprends le sourire amusé et , qui sait, envieux ? de mon agent de la RATP!!!!!

Ainsi, pour parodier Zazie, Louise dans le métro aurait pu commencer comme ça: "Doukisouriçuila"!!

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

Louise 15/10/2006 09:36

je le saurai pour la prochaine fois!!
enfin, si je lui ai offert 2 minutes de bonheur, ne serait-ce qu'en imagination, c'est déjà bien! les agents de la RATP ont eux aussi le droit de se détendre , hihihi!!!

:0038: Maître Po 14/10/2006 23:37

Un employé de la RATP qui sourit, déjà, c'est louche. Même une limougeaude devrait le savoir ;-)

Louise 14/10/2006 18:42

ben en fait, la traduction litterale n'a que peu d'interet franchement. "sexy peels" ça veut dire écorces sexy.
mais dans un metro à une heure de pointe le mec a focalisé sur "sexy" et ça a dû donner ça pour lui: "j'ai des trucs sexy dans mon sac"...
 

Andy 14/10/2006 15:05

tu oublie toujours que certains ne sont pas assez fonctionnaire pour parler anglais.. :-(donc, c'est bien de dire "I've got a lot of sexy peels in my bag"
mais la traduction fait défaut :-(

Jean Christophe Bataille 14/10/2006 11:49

Peut-être souriait-il parce qu'il te trouvait sexy ! Tout simplement ;-)