Charlie, défends moi

Publié le par Louise

L'affaire des caricatures continue à faire des siennes.

Charlie Hebdo, journal ouvertement poil à gratter, et de qualité, est assigné par la Grande Mosquée de Paris. En effet, Dalil Boubakeur, accuse le journal de racisme en ayant publié les fameuses caricatures de Mahomet. Eh ben,si Charlie est raciste, qu'en est-il de tous les autres journaux??  L'éditorialiste de Charlie, Philippe Val se défend, justement, de cette attaque. Sa ligne de défense est claire: la religion est une idée, Dieu n'est qu'une idée, religion et "race" sont totalement différentes, n'ont rien à voir et l'accusation de racisme est donc non fondée.

Il ajoute:  La loi de 1881 sur [la liberté de] la presse prévoit un délai de prescription de trois mois pour éviter que les journaux ne vivent pendant un an avec des épées de Damoclès au dessus de la tête. Or, les députés de la majorité ont modifié la loi, et inventé une nouvelle exception étendant le délai de prescription à un an pour les délits de presse à caractère raciste. Et nous sommes attaqués pour injure à caractère raciste, c’est-à-dire pour avoir « insulté la religion musulmane . » Il conclut: Curieuse république laïque où critiquer une religion est assimilé à une injure raciste, ou « race et religion veulent donc désormais dire la même chose ».

En effet, on peut s'interroger légitimement sur le respect de la laïcité de certains de nos dirigeants.

Mais les mélanges et les dérapages sont monnaies courantes ces jours-ci, Sarko, Ministre de l'Intérieur, se met à attaquer les magistrats, indépendants je vous le rappelle. Enfin.

Je soutiens Charlie Hebdo dans sa lutte contre l'obscurantisme des religieux de tous poils, des populistes et  des démagos.

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

Jean Christophe Bataille 23/09/2006 12:32

Désolé Louise, je transfère ce débat chez moi et le publierai demain. Bises.

Dominique Boudou 23/09/2006 09:39

Les juges font leur travail. Ils sont débordés. Opposer flics et juges ne mène à rien.

Jean Christophe Bataille 23/09/2006 01:48

J'ai soigné un flic ce matin. Nous avons eu une pensée pour ses collègues venus du sud-ouest tranquille ou de la calme bretagne pour combattre l'enfer du 93 et y faire régner un semblant d'humanité,  tabassés par des lâches qui ont été relachés dix fois, vingt fois, après un simple rappel à la loi, par une justice qui n'a jamais rien a se reprocher, et qu'on aurait jamais le droit de juger ...

Joline 22/09/2006 14:08

merci pour ton commentaire chère Louise ..Michel , j'ai quelques fois des "intuitions" ,comme ça .. il a l'air très interessant ton site , je vais voir ça !

louise 22/09/2006 13:59

mon propos mélange un peu les genres tu as raison, mais c'est pour montrer que tout se confond aujourd'hui: race/religion, Etat/Justice, Ministère de l'intérieur/garde des sceaux....