y a d'la joie...

Publié le par Louise

Mais oui, c'est certain, y ' a d'la joie... dans le ciel, par dessus les toits, mais chez moi, le ciel est si bas et opaque que la joie est bien cachée!! La lumière limousine n'est pas toujours fidèle! hihihi!

Qui plus est, votre serviteur bloguesque est en panne totale d'idées. Donc, je me cache derrière les idées des autres et vous livre cette pensée qui orne mon bureau:

" Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole... mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé." André Guillois

Sinon, dans un autre style, plus percutant, mais très clair, on trouve ceci:

" oderint dum metuant"

Non, ce n'est pas Nicolus Sarkozis qui a dit ça, mais bien Caius Julius Caesar Germanicus, dit "petite bottine", adorateur de son cheval et égorgeur de Rome, Caligula, dont voici une douce description faite par Suétone, dans La vie des Douze César:

« Caligula avait la taille haute, le teint livide, le corps mal proportionné, le cou et les jambes tout à fait grêles, les yeux enfoncés et les tempes creuses, le front large et torve, les cheveux rares, le sommet de la tête chauve, le reste du corps velu ; aussi, lorsqu'il passait, était-ce un crime capital de regarder au loin et de haut ou simplement de prononcer le mot "chèvre", pour quelque raison que ce fût. Quant à son visage, naturellement affreux et repoussant, il s’efforçait de le rendre plus horrible encore, en étudiant devant son miroir tous les jeux de physionomie capables d’inspirer la terreur et l’effroi. » Hmmm, ça inspire le désir tout ça... Je préfère Incitatus, son fameux cheval...

Si je parle de Caligula, c'est d'abord parce que j'en ai envie, (non mais!!) mais aussi parce que certains historiens pensent qu'il fut assassiné un 15 septembre. D'autres penchent pour le mois de janvier.

Peu importe, Caligula, c'est le pouvoir, et c'est très à la mode ces jours-ci, le pouvoir...

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

Lisa 15/09/2006 22:10

mystère?????????????

Cadet 15/09/2006 20:33

devant quel nom tremblez-vous Luisa....Caligula ou Cadet ?

Lisa 15/09/2006 18:18

rien de lire son nom, je tremble !

louise 15/09/2006 13:58

cher Cadet, je ne vous hais ni ne vous crains.

Cadet 15/09/2006 12:11

Personnage fascinantDescendant à la fois d'Octave et d'Antoine, un être qui contient en lui deux idées antagonistes  de l'Empireet j'aime ce que Camus lui fait dire"...Mais je ne suis pas fou et même je n'ai jamais été aussi raisonnable. Simplement, je me suis senti tout d'un coup un besoin d'impossible. Les choses, telles qu'elles sont, ne me semblent pas satisfaisantes. "Héliogabale m'interpelle également....Allez Louise, haîssez moi donc...mais ne me craignez point