Le sens de l'humour

Publié le par Louise

La Corrèze frémit sous la chaleur de ce mois d'août débutant. Mais pas que.

Le 9 août, dimanche, jour de la St Amour, le bien nommé, mon cher département natal devrait accueillir une ministre: Mme Pecresse dont je viens d'apprendre qu'elle est de chez moi (ce qui me laisse froide cependant...)

Bien. 

Mais que vient-elle faire dans cette galère ce département, au milieu de ses vacances bien méritées? 

Rien d'autre que rendre hommage au maire d'Egletons, bled de Haute Corrèze.

Bien.

Il est mort il y a 30 ans, on lui rend hommage, jusque là, tout pourrait sembler normal.

Mais.

Mais ce "brave" homme, maire d'Egletons donc, et député de la Corrèze,  est aussi connu par chez nous pour avoir été un collabo notoire et assidu entre 40 et 44 ...

Ah.

Non seulement, et comme beaucoup, il a voté les pleins pouvoirs à Pétain, mais il a également tenu durant quelques années un journal vichyste.

Et comme si cela ne suffisait pas, c'est aussi sous son mandat que ce sont implantés en Corrèze des "groupements disciplinaires et de travail" à partir desquels des travailleurs juifs étaient expédiés dans les camps de concentration.

Re ah...

L'édile, ancien socialiste et ministre de Blum (la trahison est décidément un sport traditionnel !) a été frappé de la peine d'indignité nationale et de 10 ans d'inéligibilité à la Libération.

Alors, après ces infos - relatées par le Canard et par les Amis de Georges Guingouin, ici, à Limoges - Valérie Pécresse aura-t-elle toujours envie de revenir goûter à la douceur de vivre corrézienne?

La question est de savoir qui, à Egletons, a eu cette brillante idée de vouloir célébrer un type pareil?

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Enzo 07/08/2009 17:21

Ahhh... Spinasse, le pourvoyeur de maquis avec ses GTE qui ont semé la terreur en 1944...Fallait le dire plus tôt...Moi je ne dis rien, j'ai donné, mais je n'en pense pas moins...

louise 07/08/2009 15:33

> daniel: il y a du bon dans chaque homme, je n'en doute pas une seconde. ce qu'il faut effectivement se poser comme question, c'est pourquoi toute l'histoire de ce type n'a pas été étudiée completement, d'autant plus, que ce n'est pas bien loin 1940!

Daniel Fattore 07/08/2009 14:27

@Thierry: vous répondez à ma question. Le bonhomme commémoré subit ici un portrait à charge; je voulais quand même savoir s'il avait AUSSI fait quelque chose de bon (et de concret). Merci, donc.

jean-marie 07/08/2009 13:06

y a des fois, comme ça, on ferait mieux de s'abstenir...j'ai écrit 8 août et je pensais à une certaine nuit du 4 août !la chaleur, l'âge, les neurones ne sont plus ce qu'ils étaient...bofamicalementjean-marie

Thierry 07/08/2009 11:27

A la base, le but est de rendre hommage à son oeuvre d'urbaniste à l'occasion des 30 ans de sa mort. Je doute que celui ou celle qui a pris cette décision ignorait son passé vichyste. Faudrait qu'il ou elle nous explique.