L'éloge du néant

Publié le par Louise

Non, je ne parle pas de ce congrès des parlementaires réunis dans le temple de la monarchie absolue de droit divin.

Non, je ne parle pas de ce nouveau parallèle entre Sarko 1er et Badinguet, Napoléon III du temps où il n'était que président de la IIème République, avant d'en devenir, 4 ans, plus tard l'assassin et d'imposer sur la France son Empire.

Non, je ne mettrai pas en lien les articles précédemment écrits sur cette curieuse ressemblance entre le président nain et Napoléon le Petit, je me suis fait massacrer par un  médecin sarkozyste à cause de ça, (et accessoirement, je ne retrouve plus ce papier, oui, je suis une grosse truie violette et vide...) mais je mettrai le lien vers le poème d'Hugo en revanche, ça personne ne peut le lui reprocher.

C'est
là.

J'en ai tellement assez de ce Président, que je n'ai même plus la force de m'offusquer de toutes ses attaques contre la République. Il pousse le ridicule, la fatuité, la honte tellement loin, que c'en devient abstrait pour moi.

Du coup, pfffffffffffffff, plus envie de rien la Louise!

Le fait que je quitte Limoges les deux jours à venir ne va pas non plus aider à rendre ce blog plus dynamique, à moins, comme d'habitude, que le fait que je prenne du bon temps loin de Limoges attire le mauvais sort et fasse disparaître quelque acteur ou comédien, et suscite des papiers hommages de notre cinéphile Président (le mien): oui, je suis un porte poisse!



Publié dans couleur orange

Commenter cet article

Enzo 23/06/2009 08:25

M. Chirac était auss Espagnol que M. Cohn-Bendit est Allemand. Mais comme dirait un Breton fameux : "ce n'est qu'un point de détail". 

Daniel Fattore 23/06/2009 08:03

@Enzo: notez qu'avec Napoléon III, la France a été gouvernée, d'une certaine manière, par un Suisse... sans doute me répliquerez-vous qu'avec Chirac, c'était un Espagnol qui était aux manettes? @Louise, enfin: reprenez du poil de la bête! La saison s'y prête. Je vous envoie quelques rayons de soleil de Suisse! ... et d'une manière générale, je peine à considérer que Victor Hugo (éconduit par le régime, sauf erreur) soit une source fiable pour se faire une image précise et non orientée du patron du Second Empire.

marie-claude 22/06/2009 23:49

Au prochain épisode ... comme dans le film de Gérard Corbiau "Il" dansera !

Enzo 22/06/2009 20:56

Il y a longtemps que je ne suis plus les avanies de ce nabot franco-magyaro-greco-américain, bref, juif. Il fout ses frères de sang partout, ses copains d'extrême gauche dans tous les postes clés, ça se terminera pour eux comme ça c'est toujours terminé : dehors à coup de lattes dans le fondement.Et les Français sont totalement dégénérés, les muslims eux, ne le sont pas...

louise 22/06/2009 12:22

oui, j'avoue que je me sens un peu flappie en ce moment. même la perspective de deux jours de relaxation complete ne parvient pas à me rendre le moral.esperons que cela ne dure pas!