Allons z'enfants

Publié le par Louise

Bon, hier, nous fêtions, non la prise de la Bastille comme on le croit à tort, mais bien la Fête de la Fédération qui a eu lieu le 14 juillet 1790, commémorant, elle, cette journée historique!! Aaah, c'est compliqué tout ça!! Bref.

Mais un autre débat existe autour de nos symboles historico-culturels, signe que la Révolution Française n'est pas encore digérée complètement par le pays. C'est le vieux débat, qui revient chaque année autour du 14 juillet, des paroles de la Marseillaise, notre fameux hymne national.

Un peu d'histoire, c'est important:

Composé par l'officier Rouget de Lisle pour les troupes de l'armée du Rhin en 1792, La Marseillaise fut reprise des dizaines de fois par différents corps d'armée en guerre contre les troupes européennes contre-révolutionnaires. Ses paroles, inspirées d'une affiche appelant les citoyens à prendre les armes, et sa musique entraînante stimulèrent les soldats et leur ferveur patriotique. Ce sont les Fédérés Marseillais, qui l'ayant eux mêmes entendu, le chantèrent sur le trajet qui les menait du Sud de la France à Paris, suivis par les Volontaires qui se joignaient à eux. Ce bataillon participa à l'insurrection du palais des Tuileries le 10 août 1792 en la chantant. C'est de la que la Marseillaise tire son nom.

Elle fut décrétée chant national par la Convention en 1795. Interdite par les régimes autoritaires successifs, elle fut à nouveau chantée lors des 3 Glorieuses de Juillet 1830, elle fut déclarée Hymne National en 1879. La version officielle fut adoptée en 1887. Elle prit une ampleur toute particulière pendant l'Occupation Allemande, chantée par les Résistants et les prisonniers de guerre. C'est sans doute cela qui lui a permis d'être confirmée dans ce rôle d'Hymne National, en 1946, puis en 1958.

Alors, oui, La Marseillaise est un chant de guerre, c'est un chant violent, un appel au meurtre, à la vengeance, à la guerre. Mais, il ne faut pas juger ce chant à l'aulne de nos valeurs actuelles, il faut se rappeler d'où vient ce chant; ce qu'il représente pour nous aujourd'hui, de quel message il est porteur. Ce n'est pas un appel au meurtre gratuit, non, c'est un appel à l'insoumission, au renversement du despotisme. La preuve, les régimes monarchistes, les empires, Vichy, ont interdit la Marseillaise...

Je ne suis pas d'accord avec les tentatives de réécriture de cet hymne, l'adoucissant, le rendant plus pacifique car , je voudrais que par ce chant, on n'oublie jamais qu'en 1792, l'Europe entière voulait écraser la volonté de liberté des Révolutionnaires; je ne veux pas qu'on oublie que les Chouans n'étaient pas des tendres eux non plus; je voudrais qu'on fête à leur juste valeur les acquis de cette Révolution Française, chose qu'on a tendance à minimiser tant les combats révolutionnaires nous semblent lointains. Quand j'écoute la Marseillaise, je tente de me remettre dans le contexte historique de l'époque, où quelques milliers d'hommes ont mis à bas 1000 ans de monarchie absolue, 1000 ans d'une pensée inégalitaire, 1000 ans d'une façon de voir le monde soumis à un dieu tyran... Il fallait tout refaire, tout repenser, recréer un monde, en somme.

Je ne suis pas particulièrement patriote, certainement pas chauvine et surtout pas nationaliste, mais je vois dans la Marseillaise, un appel à la liberté, à la résistance, à l'émancipation... Alors, non, je ne veux pas que des scribouillards, des pseudos penseurs, des politiciens fallots réécrivent la Marseillaise; l'adoucissent.

Non, la liberté n'est pas douce. "Liberté n'est pas pomme-cannelle en bout de branche, il faut l'arracher." comme l'a écrit Patrick Chamoiseau dans Texaco (prix Goncourt). La conquête de la liberté est âpre et violente, sa préservation n'est guère plus facile. C'est ce côté que je vois dans la Marseillaise. Et un des plus grands hommages à ce chant fut justement sa reprise en reggae par Gainsbourg, signe qu'elle était encore d'actualité en 1979...

Voilà, c'est un avis tout personnel. A vous de me dire ce que vous en pensez.

Publié dans mctproduction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cadet 15/07/2006 18:54

Mon enfance a été bercée par "Les petits mouchoirs de Cholet" et"Le petit homme"

Louise 15/07/2006 17:55


je ne tricote pas... mais j'observe, j'écoute..... gni gni gni (tentative de représentation de rire sardonique... lol)

Cadet 15/07/2006 17:21

     Tant que vous ne vous transformez pas en Tricoteuse !

Louise 15/07/2006 13:16

je vous remercie tous et toutes rien que pour avoir lu l'article qui, je le reconnais , est peut être un peu long. Mais justement, quand on veut parler de sujet comme la Marseillaise, on ne peut se contenter de raccourcis rapides, sinon on se plante !!
J'ai moi aussi une grande sympathie pour le Chant des Partisans, pour ce qu'il raconte, ce qu'il symbolise, pour ceux à qui il rend hommage.  Mais on ne peut pas dire que ce soit un chant pacifique lui non plus...ce qui est parfaitement normal vu son sujet!
L'histoire de France est violente, comme l'histoire de tous les pays en fait, les symboles de cette histoire le sont souvent eux aussi.
Enfin, Cadet, sachez que mon patronyme - que je tairais sur ce blog - est d'origine chouanne lui aussi!!!
allez, je vous envoie mes baisers de chouanne sympathie révolutionnaire!!
excellente journée!
Merci donc de votre participation.

Cadet 15/07/2006 13:07

   Dominique, une fois encore ,  je vous rejoins