Elections, donc.

Publié le par Louise

Bien.
Journée effectivement sans incident: plus de 50% de participation à Limoges, n'en déplaise à Enzo, ici, tout le monde ne se fout pas encore complètement de la vie démocratique.

Résultats: du rarement vu chez nous:  l'UMP a atteint 27,32% devant le PS  (21,87%) et les Verts (11,82%).
La droite qui passe (et écrase) la gauche dans ma région historiquement rouge.....

Alors quoi?

Le PS est-il si mauvais que même la région qui lui est la plus attachée le boude? Très sûrement!

Comment voter pour des gens insignifiants qui n'existent médiatiquement et politiquement que pour se tirer la bourre, et se faire mousser en cassant du sucre sur son petit camarade? Une calotte méritée en somme?Sans doute!

Mais ce que je vois surtout, c'est que les Français sont contents de se faire marcher dessus, de se faire licencier par paquets de 1000 chaque jour, de voir que les banquiers s'engraissent alors qu'eux mêmes n'ont même plus le minimum, se réjouissent de savoir que les foyers les plus riches seront encore plus riches et que les pauvres(eux!) seront encore plus pauvres.

Ils sont contents de Sarkozy?

Tant mieux pour eux!

Ils ne souffrent sans doute pas assez encore!

3 millions de personnes dans les rues, et 30% des résultats aux élections pour ce gouvernement???

Tout le monde les voue aux gémonies, hurle et se plaint de tous les côtés, et ils votent pour eux?

Très bien.

Moi, je m'en fous, je ne souffre pas!!!

Et comme je n'ai plus la moindre envie de ne serait-ce que m'offusquer du traitement réservé à mes compatriotes (paysans, ouvriers, cadres, séniors.....) je sens que je vais être encore plus heureuse que jamais!!

Je n'ai plus envie de me soucier de personnes qui hurlent contre un fait mais soutiennent ce même fait, soit en ne se déplaçant pas aux urnes, soit en votant pour ceux qui les écrasent!

Aucune envie de prendre en considération des personnes qui ont autant d'amour propre que des chiens qui lêchent la main qui les frappe.

Qu'ils restent avec leur bourreau, moi, je n'en ai pas.

Merci


Ah, pas de commentaires pour ce papier.





Commenter cet article