L'histoire sans fin

Publié le par Louise

Alors que Benoît est en train de faire sa tournée surréaliste en Israël, sans pour autant se repentir franchement devant Yad Vashem, sans pour autant renier la réhabilitation d'un évêque négationniste, alors qu'en Autriche, un hôtel a refusé l'entrée à une famille juive orthodoxe, l'histoire, elle,  continue sa marche, lente certes, mais en avant.

Un ancien nazi, gardien du camp d'extermination de Sobibor, John Demjanjuk, va être extradé des USA vers l'Allemagne pour répondre de ses crimes: l'assassinat de milliers de Juifs dans ce camp, 29000 pour être précis.

Arrivé aux Etats Unis en 1952, en ne mentionnant pas son passé, celui-ci l'a cependant rattrapé et le nazi a été déchu de la nationalité en 2002.

Il doit arriver en Europe ce matin.

Malgré les protestations de sa famille, affirmant que Demjanjuk est trop malade pour être extradé, il va devoir répondre de ses actes devant la justice allemande.
Il était temps.

Ses enfants affirment qu'il est malade, atteint de leucémie, et qu'une extradition est une .... torture. Cependant, peu de temps avant le jugement, on l'a vu marcher, paisiblement et sans canne. Le syndrome Pinochet sans doute....

Il y a quelques années, Demjanjuk avait déjà été condamné pour crime contre l'humanité, en tant que gardien du camp de Treblinka. Mais ce jugement avait été cassé par la Cour Suprême d'Israël en 1988, la justice estimant que Demjanjuk n'était le fameux "Ivan le Terrible" de Treblinka. Mais gardien à Sobibor est déjà un bien funeste palmarès.

Demjanjuk nie toute participation à la Shoah, prétendant avoir été enrôlé en 1941 dans l'armée russe, en tant qu'Ukrainien, avoir été fait prisonnier en 1942 par les Allemands, et par la suite, avoir été contraint de "travailler " dans les camps de la mort nazis.

Cependant, le centre Simon Wiesenthal l'avait inscrit en première ligne de sa liste des plus grands criminels nazis recherchés. 

"Je suis désolé que cela ait pris si longtemps", a déclaré Avner Shalev, président du mémorial Yad Vashem à Jérusalem. Il a souligné qu'un "procès juste" allait avoir lieu en Allemagne. "C'est le symbole que le monde reste conscient", a-t-il ajouté.

Espérons que cette fois, aucune cassation ne viendra arrêter le cours de la justice.

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

jean-marie 13/05/2009 00:40

Bonsoir, Louise...je viens un peu tardet je constate que l'essentiel a déjà été dit...Justice ?je souhaite simplement que quelqu'un parmi les victimes puisse en avoir du réconfort...amicalementjean-marie

Le+Président 12/05/2009 23:00

Je vois que tu vas mieux Enzo , de plus en plus tordu.................. je pense que ca ne se soigne plus a ce stade de connerie!!!!!!

Enzo 12/05/2009 15:41

Désolé, mais l'injustice délibérée, ça me mets hors de moi ! A des Allemands me demandant que faire, puisque justice ne sera jamais rendu, je leur ai raconté cette parabole : "
J’ai sonné à la porte de la grande maison, j'attendais la belle femme en robe blanche qui devait m'apporter le réconfort. La porte s'ouvrit. « Bonjour, je dois voir madame Justice ». « Désolée, elle ne peut pas vous recevoir, en fait, elle n'en n'a pas envie... » Je tourne les talons, dépité... « Attendez, il y a ici ,une autre belle femme qui elle va vous recevoir.... » La jeune femme est devant moi, une robe rouge, des cheveux noirs et un sourire plein de dents... « Te voilà enfin, je t'attendais depuis si longtemps... Justice n'est qu'une catin, elle se vend, et toi mon pauvre, tu n'as pas un sou en poche... Moi, je m'offre et je sais que tu as envie de ma compagnie ». « Mais mademoiselle, quelle est votre nom ? ». Elle sourit, ses dents ont l'air de crocs... « Je suis la bâtarde, la demi-sœur de Justice... Je m'appelle Vengeance ! »

Louise 12/05/2009 15:27

ouh ben! les vertes prairies ne vous ont guère apaisé semble-t-il!

Enzo 12/05/2009 10:53

Et pendant ce temps, le gouvernement israélien protège Morel et sa putain, qui ont assassinés personnellement plus de 80.000 femmes et enfants. Silence de Benoit XVI alors que les victimes étaient CATHOLIQUES ! Quand a cet ukrainien, il est INNOCENT, la justice israélienne a admis que les "preuves" étaient des faux du sinistre NKVD auquel Wiesenthal a collaboré, tout comme le père d'Angela Merkel.PLUS UNE EXTRADITON DE "NAZIS" TANT QU'ISRAEL N'AURA PAS EXTRADE EN POLOGNE LE BOUCHER MOREL !!!!