Une vie ...

Publié le par Louise

Enfin, je prends deux minutes pour rendre un hommage à Jacques Lanzmann, parolier de génie pour Dutronc, mais aussi bourlingueur de première.

Il faut dire qu'il a eu une vie assez atypique:

Né le 4 mai 1927 à Bois-Colombes, il est à la fois, juif, roux, bègue et fils de divorcés... ça fait beaucoup pour l'époque! Il entre dans la Résistance à 16 ans, et manque de se faire fusiller. Il s'échappe refusant, selon la légende, de mourir avant d'avoir fait l'amour!!

Cette forte tête à moustache a eu une vie bien remplie, voyez plutôt, à titre d'exemple:

mineur de cuivre au Chili, contrebandier, chercheur d'or en Argentine, globe-trotter, peintre, critique, journaliste, éditeur, romancier, parolier, puis infatigable marcheur à pied, de la Chine au Tibet: "je suis un aventurier", chantée par Dutronc, c'est sa vie à lui!

"Il est cinq heures, Paris se lève; il est cinq heures, je n'ai pas sommeil"..., ça aussi, ça aurait pu être sa devise!!

Le voilà parti à présent, je suis sûre qu'il manquera au monde.

Publié dans coups de coeur

Commenter cet article

Indice 22/06/2006 18:51

Ca change des chansons insipides d'aujourd'hui !

Alix 22/06/2006 18:33

Ah bon ? Il est né un 4 mai ?? On a le même anniversaire !!Jacques Lanzmann, Audrey Hepburn, et moi et moi et moi... ;-)Je suis d'un égocentrique, c'est presque impossible à croire...

Boudou 22/06/2006 18:15

Je ne connaissais que le marcheur mais il avait l'air sympa cet homme. Que France3 lui rende hommage d'aussi belle manière qu'elle l'a fait pour Devos.

Indice 22/06/2006 17:57

Merci Tyflo !
 

lisa 22/06/2006 17:23

"Petit complément d'enquête"
Lanzmann qui avait griffonné au milieu des années 1950 un bout de texte humoristique et truffé de jeux de mots "Sept cents millions de petits Chinois /Et moi, et moi, et moi. /Huit cents millions de crève-la-faim /Et moi, et moi, et moi...." ressort ses vers et en fait une chanson que Dutronc interprète avec maestria. Le ton étant donné pour quelques années, et le duo de choc formé pour une des plus belles aventures de la chanson française.
 

Il y aura aussi les Cactus, Il est cinq heures Paris s'éveille, J'aime les filles, les Play boys, Crac boum hue, etc. Finalement, l'idylle artistique cesse et les deux compères se brouillent et s'éloignent l'un de l'autre, avant des retrouvailles en 2003 pour un album de Dutronc intitulé Madame l'existence.