Le vent tourne, les girouettes suivent

Publié le par Louise

Je ris, ah ah ah!! Non, en fait c'est à pleurer ce qui se passe, comme d'hab me direz vous. Comme d'hab oui. Ce matin, j'écoutais la radio qui interviewait Madelin. A propos du mensonge d'Etat de Tchernobyl, vous savez le fameux nuage qui s'est poliment arrêté à nos frontières... Bref. Une connerie criminelle en somme; que dénoncent aujourd'hui devant les tribunaux 500 personnes qui se portent parties civiles dans cette histoire. Et Madelin était interrogé au titre de Ministre de l'Industrie de l'époque.

Il soutenait  mordicus que l'information sur Tchernobyl avait bien éte faite - par lui - et que de toutes façons, même si le nuage avait traversé la France, il n'y avait aucun risque de contamination!!!! Les bras m'en seraient tombés s'ils n'avaient pas été agrippés à mon volant.

Et Madelin de poursuivre: les parties civiles: je cite: " reste à savoir de quoi elles sont victimes", heu... de cancers et de leucémies...

Et d'asséner des conneries obscènes à ce niveau-là : je re-cite: " à la hauteur à laquelle le nuage est passé, il n'y avait aucun risque", ou encore " si quelqu'un a consommé 2 tonnes de salades, sans les laver, dans les dernières 48h, alors oui, il faut qu'il aille consulter" (pour info, c'est ce qu'il a dit au mois de mai 86 quand on lui parlait des risques potentiels...). C'est bien connu, la radioactivité disparaît quand on lave les aliments.... c'est sans doute aussi efficace que de mettre un mouchoir sur son nez en cas de peste noire...

Idiot et criminel, Madelin!!

Il se targuait  d'avoir bien fait son boulot d'information, à partir du 10 mai 86 ( l'accident  a eu lieu le 26 avril), car il prétend que le nuage avait  bel et bien tourné après l'explosion ... en même temps que le vent avait tourné...Sinon, la France n'aurait sans doute pas été touchée, M. Madelin?? 

Nous sommes vraiment pris pour des cons, là.  Non seulement les autorités de l'époque n'ont pas dit la vérité, mais en plus cette vérité  a tué des gens et continue à en tuer, faute de mises en gardes suffisantes. La France a reconnu récemment que oui, le nuage l'avait touchée, comme le reste du monde. Mais y a t-il eu des excuses pour les malades et les morts? Non. Et certains continuent de dissimuler la vérité avec un aplomb et une mauvaise foi insupportables.

Publié dans coups de gueule

Commenter cet article

lisa 30/05/2006 13:32

Bonjour Louise
la transparence voilà le maître mot, on est encore très loin d'y arriver
les politiques en général se foutent complètement de notre "gueule", advienne que pourra !
gros bisous et bonne journée