Une bonne journée.

Publié le par Louise

Une journée où l'on n' apprend rien est une journée perdue.

Et ben, ce ne sera pas le cas aujourd'hui.

Votre dévouée, vous avez pu vous en rendre compte, n'est pas un monstre de savoir et si parfois elle veut briller, elle appelle sa grande copine Ouikipédia à la rescousse.

Bien.

Aujourd'hui, au bureau, mes collègues et moi devisions sur les noms de famille un peu bizarres. Je peux en parler, j'ai un nom qui se prête à bon nombres de déformations peu avantageuses, alors, je me marre aussi du malheur patronymique des autres! Na!

Et là, nous parlions d'un malheureux monsieur répondant au doux nom de Boudin. Nous parlions ainsi des noms pas faciles à porter. Quand soudain le patron fit irruption dans notre conversation aussi intéressante que transcendante.

Et là, il nous rappelle qu'un des plus grands peintres français du XIXème siècle, précurseur de l'impressionnisme, Médaille l'Or de l'Exposition Universelle de 1889, toussa toussa, portait lui aussi le doux nom de Boudin, Eugène Boudin pour être plus précis.

Un grand vide passa dans mes yeux, ignorant tout de la vie de ce brave homme. Je vous épargne la bave coulant de ma bouche béante de tant de crétinerie.

Aussitôt, je fis appel au savoir de ma copine, et me revoici, quelques minutes plus tard, moins con qu'au départ!

En voilà une belle journée!!



Quelques tableaux dudit Boudin, au cas où je ne serais pas la seule à ne pas le connaître:





Publié dans couleur orange

Commenter cet article

marie-claude leloire 09/02/2009 23:34

n'empêche que j'aime le boudin chaud ou froid, blanc ou noir, lui aussi se déguste avec art !

Lambert Palis (jean-marie) 09/02/2009 19:16

bonsoir, Louise...lieu commun et tarte à la crème : on ne peut pas tout savoir... Un collègue normand m'avait parlé d'Eugène Boudin...en ce qui concerne les noms de famille bizarres le hasard d'un changement de lunettes vient de me faire découvir le nom de mon opticien : M.Crétin... homme charmant au demeurantpas graveamicalementjean-marie