Belle revanche

Publié le par Louise

On a voulu l'assassiner quand elle n'avait que 15 ans, la voilà Immortelle.

 

J'adresse toutes mes félicitations à Simone Veil pour sa nomination à l'Académie Française.

 

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

olivier-robert mathieu-pioche 17/02/2009 16:22

Lors de la prochaine élection à l'Académie française (26 mars 2009), il est de mon bon plaisir de Robert Pioche de me représenter chez la Dame du Quai...Je ne vous dis pas la liste des candidats, pour l'instant ils sont neuf.Ben, évidemment, la "grande presse" oublie d'en citer un. Devinez qui... Devinez pourquoi...Moi, en tout cas, je propose une dictée à mes futurs collègues académiciens. (Je parle de l'Académie française, pas de Star Académy. Ne confondons pas). C'est amusant non?Dans ma bonté de Robert Pioche, ce sera niveau Bled. Pour eux. Faveur spéciale de Robert Pioche.Au fait, à neuf ans je faisais trois fautes dans la dictée de Mérimée, si ça vous intéresse. Et si ça ne vous intéresse pas, c'est pareil, c'est ça le bon plaisir de Robert Pioche.Bon courage aux académiciens."Nouvelles règles pas académiques de ce con candide de candidat de Robert Pioche, qui entrent en vigueur lors de l’élection du 26 mars 2009 à l’Académie.
1. Si les académiciens, le jour des élections Quai de Conti, prenaient en considération l’orthographe, la connaissance de la langue française et le style, ils voteraient pour moi.2. Je défie ici, le plus officiellement du monde, tous les académiciens de m’affronter dans l’épreuve d’une dictée française. Je m’engage à verser 10.000 euros à celui qui fera moins de fautes que moi (qui n’en ferai aucune), à condition que tout académicien battu s’engage à m’offrir sa voix. En attendant, je déclare donc être plus lettré (et par conséquent, en toute logique, moins illettré) que tout « immortel » actuellement en vie. Si quelqu’un, parmi les académiciens, s’estime offensé, je l’attends bien volontiers pour un tel « duel » linguistique. Je m’offre enfin, gratuitement, à offrir gratuitement à qui d’eux le voudrait, des leçons – au choix - de littérature et d’écriture.3. Je m’offre aussi à expliquer ce qu’est la rebellion, et le talent, et diverses autres choses, à certains de mes amusants collègues candidats académiques : de si timides révoltés, je trouve.4. Si les académiciens - qui ont récemment élu M. Dabadie, poète moderne - avaient encore beaucoup de goût et de curiosité, ils liraient mes livres et mes textes. Ce que chacun peut faire :
http://alenseignedespetitsbonheurs.com/cariboost1/crbst_77.html http://alenseignedespetitsbonheurs.com/cariboost1/crbst_37.html
 
 
 
 
 
5. Si les académiciens, ou du moins certains académiciens, voulaient voter pour un écrivain, et pas seulement pour un ex-Président de ceci ou une ex-Ministre de cela, ils voteraient pour moi.6. Je me rappelle au bon souvenir des quelques académiciens qui me firent des promesses en 2003, y compris le seul qui eut le courage de voter pour moi lors de l’élection qui vit la victoire de Valéry, il ne s'agissait pas de Paul.7. Si les académiciens songeaient au motif, au seul et unique et principal motif pour lequel ils ne votent pas pour moi, ils feraient bien de se souvenir que l’Histoire, et la postérité, jugeront un jour (et il ne faudra plus attendre bien longtemps) leur non-vote en ma faveur.8. Je rappelle à tous les académiciens qui ont la chance d’être « immortels » que se présentera, demain ou après-demain, à leurs fauteuils, le dénommé Robert Pioche qui, s’il était mort selon la presse et quelques amusants « historiens » en 2006, aurait d’ores et déjà atteint à une bien plus définitive immortalité.
Et que l’on rie, braves gens !" 

Prodeo 16/12/2008 17:24

Enzo, N'exagérons pas !A c't'heure, la France vaut mieux que les Français.Un sursaut est toujours possible, dès lors qu'on croit aux miracles.;) 

Enzo 15/12/2008 18:29

La France n'a que ce qu'elle mérite...

Prodeo 15/12/2008 17:06

Je regrette que les académiciens confondent Simone Veil avec Simone Weil. Si la première partage la même origine avec la seconde, la comparaison s'arrête là. La philosophe avait du génie et une oeuvre immense qui aurait justifié qu'elle reçoive un titre honorifique à titre posthume. Mais, Madame Veil n'est qu'une politicienne sans génie dont l'élection jette un discrédit sur cette docte institution.Il est clair que ce choix est purement politique, et qu'il n'est pas à l'honneur des académiciens, qui devraient se tenir éloignés de ce marigot.Pauvre France ! Rien ne te sera épargnée. 

Le President 24/11/2008 15:14

Moi , j aime bien Sim mais je ne sais pas s il va entrer a l academie!