Coup de pub

Publié le par Louise

En passant chaque jour devant cette affiche, je me disais que je devais la mettre sur le blog, car l'occasion était trop belle de souligner les petites références culturelles et personnelles cachées dans cette publicité pour un yaourt, au demeurant, tout à fait exquis, cela dit en passant.

L'ont-ils fait exprès?  Nommer la fille "Louise" et de mettre ce prénom fort en mémoire historique en parallèle immédiat avec la référence communarde et révolutionnaire du Temps des Cerises? Je veux le croire.
Mamie Nova, nouvelle Louise Michel? Qui l'eut cru?!!

Bon dimanche !

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

Prodeo 16/12/2008 18:04

J'y vois une idée commune où un temps vous fait avaler des cerises pour cracher le noyau et récolter des pépins.

hibou 18/11/2008 10:29

Ouais ça doit être fait exprès comme quand je sais plus quel supermarché avait détourné l'iconographie de 1968.

ithaa 11/11/2008 11:51

Ahhhhh et en plus tu as eu droit à un joli poème!Effectivment c'est le temps des cerises, miam:))

louise 09/11/2008 17:09

merci!!!!

jean-marie 09/11/2008 15:09

Bonjour Louise...pour te faire oublier tes souffrances je t'offre ces petits poèmes de Louise et d'Henri invraisemblablement unis malgré leurs différences dans la Commune et le bagne...(extrait d'une de mes fantaisies)
pour mon plaisir, et le vôtre, j'espère,  parce que je n'aime pas plus qu'elle la corrida, (même s'il s'agit ici surtout d'un symbole) un poème de Louise Michel...Je sais, la communarde, la rouge, la "pétroleuse", l'anarchiste... mais aussi l'institutrice des Canaques et l'amie toujours fidèle de Rochefort, celle qui est allée au bout de son engagement, quoi qu'il puisse lui en coûter...
  Corrida de Muerte
 
Les hauts barons blasonnés d'or,Les duchesses de similor,Les viveuses toutes hagardes,Les crevés aux faces blafardes,Vont s'égayer. Ah ! oui, vraiment,Jacques Bonhomme est bon enfant.
  C'est du sang vermeil qu'ils vont voir.Jadis, comme un rouge abattoir,Paris ne fut pour eux qu'un drameEt ce souvenir les affame ;Ils en ont soif. Ah ! oui, vraiment,Jacques Bonhomme est bon enfant.
 
 
Peut-être qu'ils visent plus haut :Après le cirque, l'échafaud ;La morgue corsera la fête.Aujourd'hui seulement la bête,Et demain l'homme. Ah ! oui, vraimentJacques Bonhomme est bon enfant.
 
 
Les repus ont le rouge aux yeux.Et cela fait songer les gueux,Les gueux expirants de misère.Tant mieux ! Aux fainéants la guerre ;Ils ne diront plus si longtemps :Jacques Bonhomme est bon enfant. 
   
Victor-Henri, marquis de Rochefort-Luçay, dit Henri Rochefort (1830-1913)Une vie extraordinaire : Aristocrate, journaliste, pamphlétaire, communard , bagnard, évadé, poète, romancier, boulangiste, antidreyfusard et nationaliste...
 
Sur l'Impératrice Eugénie
 
L’impératrice est une rousse,Mais sa couleur est un trésor, Car lorsque badinguet la trousse,Il découvre la Toison d'Or ...
 
(Badinguet ne lui a jamais pardonné...) amicalementjean-marie