pas de veine

Publié le par Louise

Décidément, la vie ne semble pas décidée à se faire douce pour nous autres, pauvres Français de base.

La "crise" nous secoue chaque matin, en nous envoyant son lot de licenciements, de pertes de bénéfices, de délocalisations, de fermetures d'usine, de misère et de promesses d'avenir bien sombres.

Mais bon, jusqu'ici, nous gardions un mince espoir dans le futur proche, car habituellement, le mois de novembre n'apporte pas que des chrysanthèmes, mais aussi le jus acide et anti-calcaire doux nectar des vignes du Beaujolais. Ca réchauffe, si ça ne fait rien d'autre (mis à part quelques ulcères à l'estomac et quelques dessoudages de plombages intempestifs). Et bien, même ça, on veut nous en priver!

Non, Roselyne Bachelot n'y est pour rien cette fois. Mais après les subprimes et  les placements toxiques, c'est la météo qui nous veut du mal en faisant s'abattre des tonneaux de pluie sur les vignes du Beaujolais!

La récolte de cette année doit certainement déjà être en bouteille, on va être sauvés pour cette fois, mais l'an prochain, quand la récession se sera installée pour de vrai, profondément, comment faire sans la dive piquette pour oublier nos malheurs?

Heureusement que le raisin n'entre que pour très peu dans la fabrication du Beaujolais!

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

louise 03/11/2008 10:07

je suis mille fois d'accord, d'où la petite phrase en fin 'article!!

marie-claude leloire 02/11/2008 23:26

Avoue qu'il est des vins meilleurs que le beaujolais nouveau ...

CARAMBAOLE :0114: 02/11/2008 10:24

un dimanche un peu triste,dédié a nos disparus ,néanmoins je vous le souhaite bon et joyeux