on n'arrête pas le progrès

Publié le par Louise


Enfin, progrès, faut le dire vite, du moins de mon point de vue.

Les Américains vont voter le 4 novembre, personne ne l'ignore, même chez nous, où la campagne étasunienne a presque plus de présence que les nôtres propres!

80 % des Français voteraient Obama, parait-il.

Mais ce sont les Américains qui vont choisir la future marche de leur pays et du monde aussi.

Bref.

On se souvient de la panique des élections de Bush, pour son 1er mandat, avec le pataquès démentiel des machines à voter électroniques. On dirait que cela ne leur a pas servi de leçon, car , non contents de persévérer dans l'usage de ces machines électroniques si facilement détournables (même s'il est sans doute moins simple de glisser un ordinateur dans ses chaussettes que des bulletins de vote, soit dit en passant!), certains états poussent le vice de la facilité jusqu'au ridicule.

Ainsi, en Californie, les électeurs de Santa Ana pourront voter comme ils achètent un McDo: sur des bornes placées au bord des routes, directement depuis leurs bagnoles.

C'est pas beau ça?

"Bon alors, votre démocratie, ce sera sur place ou à emporter?"

Publié dans couleur orange amère

Commenter cet article

Daniel Fattore 27/10/2008 09:56

On peut faire la même remarque pour tous les modes de scrutin. Le traditionnel bulletin est soumis aux erreurs de décompte des humains qui les dépouillent, ainsi qu'au risque bourrage d'urnes. Le système à main levée des Landsgemeinde souffre d'une évaluation "à la louche", ainsi que de la pression du voisin (chacun voit ce que l'autre vote). De tels risques semblent exclus avec des systèmes plus informatisés; mais naturellement, il convient de faire confiance aux interfaces et aux courriers électroniques. Evidemment, il est hors de question de cautionner un mode de scrutin présentant des défauts crasses. Mais quel est donc le système qui présente un risque zéro?

marie-claude leloire 26/10/2008 01:26

peut-on jamais être sûr que son vote soit bien comptabilisé ?

Daniel Fattore 23/10/2008 15:43

Si l'on veut un fort taux de participation, toutes les solutions sont bonnes, tant que c'est fait dans les règles de l'art (en empêchant notamment de voter plusieurs fois, ou de faire voter les morts, etc.). Le vote par correspondance est par exemple possible en Suisse, de n'importe quel coin du pays. Des partis (de gauche, si je me souviens bien) n'ont pas hésité à déplacer des urnes dans des discos pour avoir un électorat jeune lors d'un scrutin récent. Et l'e-voting fait parler de lui dans des bureaux d'études. En multipliant les modalités, on espère avoir davantage de participation. Alors, dans ces conditions, des bornes de vote au bord des routes, pourquoi pas? Ah - et la photo est vraiment effarante.

Enzo 23/10/2008 14:20

Comme ça, ils seront sur que ce sera le "BON" candidat qui va être élu...