à toute vitesse: Depardieu

Publié le par Le Président

La nouvelle cette fois a été relayée par les radios et les télés de France entière, dès cette nuit, Guillaume Depardieu est mort à 37 ans.

Sa vie, à la "lumière" de cette nouvelle tragédie, est marquée par la vitesse, tout le temps: carrière fulgurante, Tous les matins du monde à 20 ans, César du Meilleur Espoir à 25 ans pour Les Apprentis, vingt films en quelques années, un accident de moto à 24 ans, une amputation de la jambe à 32, et sa mort, fulgurante et rapide, en trois jours, d'une pneumonie contractée sur un tournage en Roumanie, à 37 ans.

La vitesse, peut-être la fuite qui sait, pour échapper à l'ombre du père, écrasante et omniprésente?

 Il avait pourtant prouvé à maintes reprises qu'il était Guillaume et pas seulement "le fils de Depardieu". Nul doute que sa carrière d'acteur aurait continué brillamment, sur cette lancée, tant il était capable de rentrer entièrement dans chaque rôle, comédie, drame, film d'époque....

Au moment où on apprenait sa mort, je regardais moi même un film où il tenait un des rôles principaux; Alliance cherche doigt de Jean Pierre Mocky, le choc de son décès n'en fut que plus grand.

Publié dans cinéma

Commenter cet article

marie-claude leloire 15/10/2008 15:54

destin tragique que le sien, naît pour être heureux, il ne le fut jamais ou si peu ...