Contre mauvaise fortune...

Publié le par Louise

Il parait que le monde entier est en crise complète,  tout se casse la gueule, les banques se noient et sont rattrapées par la bouée des Etats, les bourses chutent, les petits épargnants agressent leurs banquiers de quartier pour récupérer leurs codevi, bref, c'est la crrrrrise.


Mais il semblerait que tout ne soit pas exclusivement noir dans cette histoire.

On pourrait même y voir une touche subtile et ténue de vert.

En effet, un léger entrefilet du Monde de jeudi nous apprend que la crise, avec ses catastrophes financières, ses baisses de pouvoir d'achat pourrait avoir des conséquences heureuses sur.... la forêt amazonienne!

La pression sur ce poumon de la terre  semble s'apaiser quelque peu du fait du manque de pognon des acheteurs potentiels mais aussi du fait de la baisse des prix des matières premières au niveau mondial.

La crise aurait donc des aspects positifs!
Un modèle de décroissance peut être?

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

Daniel Fattore 11/10/2008 19:34

Le système capitaliste a les reins solides et beaucoup d'élasticité. Il s'en remettra, comme il a survécu à 1929. Ne nous inquiétons pas pour lui. Intéressant, cependant, votre papier: justement, le journal suisse "L'Hebdo" sortait une dizaine d'avantages plus ou moins tangibles et concrets, mais n'a pas parlé du coup de l'Amazone. Merci, donc, pour ce complément utile.

jean-marie 10/10/2008 11:18

Bonjour, Louise...Hier, quelque peu perturbé par l'article précédent...Aujourd'hui heureux de te retrouversurtout, Continue !effet positif de la "crise"... bien sûr si ça se vérifie, c'est important pour l'écologie mondiale...je vois un autre "bénéfice" : la démystification du Système fondé sur un tricherie gigantesque... les dégringolades irrésistibles démasquent la duperie et l'incompétence de tant de cuistres donneurs de leçons...(mais qui garderont les poches pleines... malgré les rodomontades officielles...)il n'y a pas vraiment de quoi se réjouiramicalementjean-marie