repetita?

Publié le par Louise


Hier soir, dans un troquet, j'entendais deux personnes discuter de la montée du nazisme en Allemagne dans les années 30.

L'un des deux dit : "moi, je me demande comment on a pu les laisser arriver au pouvoir".

Et moi je pensai: "les fachos ont fait 30 % aux élections légistlatives en Autriche ce week end."



Publié dans couleur orange amère

Commenter cet article

Enzo 01/10/2008 16:06

La décadence, c'est la société actuelle. Un seul régime avait tenté de l'enrayer. La suite est connue...

Thierry 30/09/2008 16:38

Nous ne sommes pas d'accord là-dessus. Chacun son avis.Vous voulez changer le monde, certes... mais le problème est que vous voulez le changer par le bas, l'entraîner dans la décadence comme à son paroxysme au XXème siècle.Non! Plus jamais ça!

Enzo 30/09/2008 16:20

Non, on peut changer la nature humaine... C'est là où vous vous tromper. En fait, vous enfoncez l'homme dans ses défauts et ses vices, et donc vous montrez la vraie nature de la "démocratie"...

Thierry 30/09/2008 16:16

Vous êtes en train de décrire tous les défauts de la nature humaine. Comme je l'ai déjà dit, la démocratie n'est pas un système parfait, loin s'en faut, mais le "moins pire" de tous. On peut toujours l'améliorer pour limiter les effets néfastes que l'homme peut produire. Mais on ne peut changer la nature humaine, c'est peine perdue selon moi.

Enzo 30/09/2008 16:07

Si seulement ce n'était que cela... La démocratie, c'est le triomphe de la médiocrité, de la massification, c'est le règne du mensonge (on ment pour se faire élire et réélire et on s'en vante, voir à gauche la Hongrie et à droite Pasqua...), c'est le règne de la ploutocratie : qui contrôle l'opinion contrôle les voix, qui contrôle l'argent, contrôle l'opinion. Les banques, les publicistes sont les vrais maîtres du jeu... La démocratie, c'est aussi le règne de la corruption, de l'irresponsabilité et de l'incompétence.