Procès de Tulle

Publié le par Louise

J'avais commencé, dans un papier dont je mettrai le lien en fin d'article, à parler du procès de notre fameux blogueur Enzo, connu sous le nom d'Henri de Fersan, qui est passé en jugement dans la ville de Tulle en juin dernier.

Ainsi, Monsieur de Fersan s'est rendu compte, s'il fallait encore cela pour le comprendre, qu'on ne raconte pas n'importe quoi sur le massacre de Tulle du 9 juin 1944, et que passer en jugement sur ce sujet, dans la ville même où les 99 civils tullistes ont été pendus par les nazis n'a rien d'une promenade de santé.

Il a écopé de 5 mois de prison, qu'il pourra effectuer sous surveillance éléctronique et de 5700 € d'amende à titre de dommages et intérêts et de frais d'avocat pour les parties civiles, nombreuses à ce procès.

Le jugement a été rendu le 9 septembre.
En direct, sur la plage d'Eubée, mon "envoyé spécial" m'informait de la décision du tribunal, pour vous dire à quel point cette affaire nous tient à coeur.

Ainsi, on ne peut pas mettre dans le même panier SS et FTP, Monsieur de Fersan, ça s'appelle bel et bien une apologie de crime de guerre, et c'est grave. La peine infligée à Enzo, qui peut encore faire appel ( je ne sais pas s'il l'a fait, je pense qu'il ne tardera pas à me répondre sur ce point) est exemplaire et très chargée en symbole: on ne badine pas avec la guerre et ses crimes, surtout sur les terres limousines qui ont vu tant d'atrocités.

Monsieur de Fersan ne s'est pas donné la peine de se déplacer pour entendre le verdict, faut-il y voir un manque de courage? Il n'avait sans doute pas envie d'être à nouveau face à des juges, face à des historiens, des vrais et non pas les illustres inconnus et affabulateurs nostalgiques du Troisième Reich, là, face aux victimes, et aux familles des victimes des massacres de Tulle, il n'a pas voulu se montrer.

Au moment où j'écris donc, je ne sais pas ce qu' Enzo a fait concernant ce verdict, je vous tiendrai au courant de l'évolution de cette affaire.

lien vers le précédent article au sujet de ce procès: http://mctproduction.over-blog.com/article-20183700.html

Publié dans mctproduction

Commenter cet article

Louise 23/01/2009 13:35

c'était à prévoir...

Enzo 23/01/2009 12:10

Même pas, ar l'avocat général a dit que l'article du blog n'étant qu'une reprise de l'article papier, le début du délais était celui de l'article papier, donc le 17 juin... 2004 !!! Ceci dit, s'ils renforcent leurs lois liberticides, ça se retournera un jour contre eux...  comme quand les frères Lanzman ont été condamnés pour "incitation à la haine raciale et religieuse", tout comme Marek Halter...Il ne restera plus qu'à rendre incompressible l'apologie des crimes contre l'humanité au moment des faits et hop, on peut faire interdire la LICRA et la LDH... Ce serait pour lors assez amusant !

Thierry 23/01/2009 12:01

C'est une chance pour vous que la loi qui prévoit justement de passer le délai de prescription de 3 mois à 1 an ne soit pas encore entrée en application.Nul doute que votre condamnation en première instance eut été confirmée sans cette histoire de prescription.

Enzo 23/01/2009 11:34

Verdict de la Cour d'Appel de Limoges rendu le 23 janvier 2009 : le jugement du tribunal de Tulle est cassé pour cause de non respect de la procédure judiciaire légale.La justice a parlé.  

Prodeo 14/12/2008 00:03

Louise, A l'instar de nos commissaires politiques si prompts à rendre des jugements politiques très orientés, vous interprétez la thèse de Monsieur de Fersan en la qualifiant d'apologie de crime de guerre, alors qu'il s'agit d'une thèse venant contredire une autre.Il faut vraiment être de mauvaise foi pour utiliser un tel superlatif.Le débat historique doit-il être confisqué par la vieille garde bolchevique qui règne encore en France, malgré la chute du mur de la honte ?Entre la bravitude à gauche et la basse altitude à droite nous avons droit à la servitude partout. Assez ! Vive la liberté, l'équité et la sérénité.