le tatoué

Publié le par Louise

Denys de La Patellière, Jean Gabin et de Funès viennent d'être dépassés au sprint et en beauté par un Suisse de 31 ans.

En effet, comme dans le film, l'Helvète Tim Steiner porte dans le dos une oeuvre de l'artiste belge Win Delvoye. Je ne connais pas cet artiste, contrairement à Modigliani, qui ornait le dos du comte de Montignac sur les écrans.
Bref.

Ce jeune homme a vendu sa peau pour 150 000 €, par le biais d'un contrat qui le lie à vie (et à mort) à son "propriétaire".

En effet, toute sa vie, Steiner devra, au gré des demandes de l'acquéreur, participer à des événements privés ou publics, et s'exposer durant 4 semaines par an, ce qui n'est pas sans poser quelque problème aux professionnels de l'art...

Après son décès, le contrat stipule que le propriétaire fera ce qu'il veut de sa peau...

Outre le côté déjà vu, soit sur les écrans, soit à Buchenwald, qui a quelque chose de, disons, répugnant, il y a en plus un problème juridique dans cette histoire , car il est interdit de signer des contrats à vie et au-delà. Donc, on ne sait pas encore ce qu'il va advenir de cette affaire.

Enfin.

Tant que le tatoué est en vie, ma foi, il fait bien ce qu'il veut de son cul, ou de son dos en l'occurence, mais une fois mort, la simple idée de ce que pourrait faire le propriétaire de "l'oeuvre" avec sa peau me donne des frissons... dans le dos.

Publié dans couleur orange amère

Commenter cet article

marie-claude leloire 03/09/2008 23:37

tant que tu te limites aux frissons ...