Mourir d'aimer...

Publié le par Louise

Ce n'est pas qu'une formule qui fait une jolie chanson d'Aznavour, ce sont aussi des choses qui arrivent, même ici, en corrèze.

Dans une petite ville proche de Brive, en effet, la femme de ménage a fait la terrible découverte de ses employeurs morts tous les deux.

Morts d'amour. Michel, 77 ans, s'occupe de son épouse, Andrée,  84 ans, qui est gravement malade et clouée sur un fauteuil. Il refuse catégoriquement de la "placer", de se séparer d'elle. Ils s'aiment que voulez-vous.

Et puis, un jour, on diagnostique un cancer à Michel, comme si le sort avait décidé de détruire complètement ces gens qui ne demandaient rien à personne. Ne supportant pas l'idée de partir avant elle et de la laisser seule, Michel tire une balle dans la tempe de son épouse adorée avant de se pendre.

Quand la femme de ménage est arrivée le lendemain, elle a trouvé une lettre sur la table de la cuisine, expliquant le geste des époux amoureux, et signés de leurs mains à tous les deux.

Une histoire triste à pleurer, évidemment, mais une histoire d'amour, total.

Bonne journée quand même.

Publié dans couleur orange amère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean-marie 08/08/2008 10:20

bonjour Louise...drame si émouvant dans sa simplicitéamicalementjean-marie

Oiseaux de proie 07/08/2008 10:46

Bonjour,De rien Louise , c'est un plaisir quotidien de lire tes billets .Bonne journée ...

Oiseaux de proie 06/08/2008 22:34

Bonsoir,C'est sublimement triste , j'aime ma compagne depuis quelques paires d'années , je crois que je n'aurai jamais la force de lui faire du mal (même à sa demande) ...Et j'espère finir mes jours à ses côtés .Les plus belles histoires d'amour sont des tragédies ...

Louise 07/08/2008 09:02


oui, c'est un acte absolu qu'ils ont eus là, tous les deux.
il faut vraiment que l'amour soit exceptionnellement fort pour faire ce qu'ils ont fait.
j'espere ne jamais avoir à en arriver là, même par amour, je n'aurais sans doute pas ce courage!
merci de ta venue cher oiseaux de proie!