Le plus grand

Publié le par Louise

Le plus brillant écrivain russe, le descendant direct de Tolstoï et Dostoïevski (ce n'est pas moi qui le dis, mais les spécialistes de la littérature russe), Alexandre Soljenitsyne, est mort hier soir.

Et moi, pauvre bouse que je suis,  je n'ai jamais rien lu de lui... Honte sur moi.

Donc, tout à l'heure, je file à la librairie et je m'offre «Une journée dans la vie d'Ivan Denissovitch», parce que je n'ai pas envie de lire "L'archipel du goulag".

Histoire quand même de ne pas mourir crétine, sans avoir jamais rien lu du Prix Nobel de Littérature 1970. Parce que même si je ne l'ai pas lu, je connais un peu l'homme et très honnêtement, je ne peux que m'incliner, comme nous tous parce qu'affronter Staline et un cancer dans une même vie et  survivre aux deux, ça relève de l'exploit.

Je dis respect.

Publié dans portraits

Commenter cet article

Enzo 08/08/2008 14:54

Oui, c'est notre mémoire, c'est une lourde perte pour l'humanité. C'est l'homme qui a confirmé ce que l'on avait dis avant.

jean-marie 08/08/2008 10:16

Bonjour, Louise...Merci pour ces mots Soljenitsyne a joué un rôle important dans ma vie, dans mon évolution vers d'autres idées... au risque de paraître grandiloquent j'avoue que je l'ai parfois maudit de m'avoir déchiré...un homme, une oeuvre de toute première importance et pas seulement pour la Russie, comme ont voulu le faire croire les politicards aux larmes de crocodile...amicalementjean-marie 

Enzo 07/08/2008 19:36

A peine mort et déjà l'immonde Mélanchon et la hyène Buffet crachent sur sa tombe...