Archaïsme? vous avez dit archaïsme?Moi, j'ai dit archaïsme? Parfaitement!

Publié le par Louise

Pourtant que la montagne est belle, comment peut on s'imaginer, en voyant un blog de fascistes, que de telles idées existent encore... L'attachement aux racines peut être positif, quand il sert à s'éléver, à progresser, à voir autre chose que ses sabots, à savoir d'où l'on vient pour aller plus loin et dépasser son horizon premier . Les traditions peuvent, EVENTUELLEMENT, être vues comme des cultures à sauvegarder, mais là, un tri sélectif et profond s'impose!!

On peut être heureux d'être Breton, Basque, Corse, Corrézien, ou n'importe quoi, on peut être fier d'être de Paris, Nantes, Toulouse ou St Pée sur Nivelle, ça n'a pas d'importance, mais en faire une règle de vie et de pensée, là c'est grave. Faire passer le communautarisme avant la pure et simple condition d'être humain vivant en société, c'est un problème. Montesquieu disait: "je suis nécessairement homme, je ne suis Français que par hasard", méditez cette rélexion, messieurs les régionalistes nationalistes... Tiens, c'est bizarre, on dirait un oxymore... Mais oui!!! Mais qu'importe!!! Ils sont  fascistes-démocrates, nationalistes-régionalistes, pétainistes-anti vichystes, racistes-tolérants... Nos amis les frontistes ne sont pas à une contradiction près...C'est d'ailleurs pour cela qu'ils existent encore, ils séduisent tous les publics... enfin presque. Car, s'ils disent être suivis par 10 milions de français, il en reste encore 55 millions qui ne sont pas convaincus par leurs thèses.Tiens, mais au fait, séduire le plus grand nombre,caresser dans le sens du poil,  ça porte un nom, non? ca s'appelle de la démagogie. Et comme le mot a été trop galvaudé; j'emploierai le terme de sophisme, pour qualifier le discours de ces gens: "logique fallacieuse, raisonnement qui apparaît comme très rigoureux et très logique, mais qui en réalité est faux, malgré une apparence de vérité". Et les sophistes, durant l'antiquité, étaient déjà combattus par les philosophes.

Connaissez vous des sophistes célèbres? Ont-ils marqué l'histoire du monde? Non... Ah....

A bon entendeur...

 

 

 

 

 

 

Je laisse la parole à Georges :

C'est vrai qu'ils sont plaisants tous ces petits villages
Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
Ils n'ont qu'un seul point faible et c'est être habités
Et c'est être habités par des gens qui regardent
Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
La race des chauvins, des porteurs de cocardes
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
Qui vous montrent leurs tours leurs musées leur mairie
Vous font voir du pays natal jusqu'à loucher
Qu'ils sortent de Paris ou de Rome ou de Sète
Ou du diable vauvert ou bien de Zanzibar
Ou même de Montcuq il s'en flattent mazette
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Le sable dans lequel douillettes leurs autruches
Enfouissent la tête on trouve pas plus fin
Quand à l'air qu'ils emploient pour gonfler leurs baudruches
Leurs bulles de savon c'est du souffle divin
Et petit à petit les voilà qui se montent
Le cou jusqu'à penser que le crottin fait par
Leurs chevaux même en bois rend jaloux tout le monde
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

C'est pas un lieu commun celui de leur connaissance
Ils plaignent de tout cœur les petits malchanceux
Les petits maladroits qui n'eurent pas la présence
La présence d'esprit de voir le jour chez eux
Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Mon dieu qu'il ferait bon sur la terre des hommes
Si on y rencontrait cette race incongrue
Cette race importune et qui partout foisonne
La race des gens du terroir des gens du cru
Que la vie serait belle  en toutes circonstances
Si vous n'aviez tiré du néant tous ces jobards
Preuve peut-être bien de votre inexistence
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Publié dans mctproduction

Commenter cet article

titi sans grominet 13/03/2006 13:43

Mais je n'ai absolument rien contre les Normands, rassure-toi... ni contre les ressortissants d'autres régions d'ailleurs. ;-)

Andy 13/03/2006 13:08

dis donc, "titi", t'as ptet pas vue passer un "rominet" (j'ai pas pu y résisté a celle là lol) mais tu risque de voir un normand en colere si tu continu !

titi sans grominet 13/03/2006 11:56

Oui, je le sais bien, chère Louise. C'était juste pour rebondir sur le commentaire d'Andy. Arfff... si on ne peut plus déconner de temps en temps...

louise 13/03/2006 11:52

heu... en même temps ce n'est pas vraiment le problème de fond de cet article... je dis ça juste en passant... ;-)

titi sans grominet 13/03/2006 11:30

Vi vi... me doute bien que c'est pas de lui que l'on tient cette réputation. En voilà un qui était indulgent avec nous. ;-)