L'oudmour... quoi?

Publié le par Louise

La vie est merveilleuse!

Non, je n'ai pas découvert une nouvelle drogue euphorisante qui rend les matins pluvieux de Toussaint en Limousin joyeux, mais je suis éblouie chaque matin par les découvertes que le monde nous propose de faire, pour peu qu'on veuille bien se donner la peine de s'y attarder.

Il y a peu, je vous parlais de cette bande de no man's land en Autriche, trace de la folie des politiciens, qui était la marque du Rideau de Fer en Europe et qui, depuis quelques années, était devenue une réserve écologique de premier ordre. Déjà, ça, ça m'avait bien plu. Mais il y a quelques semaines, j'ai découvert, tel Christophe Colomb à cheval sur son oeuf, un nouveau pays. Si, si.

Bien sûr, pas toute seule, et pas en vrai de vrai, mais j'ai découvert un nouvel état, qui, je vous le garantis va vous permettre de vous faire mousser à peu de frais dans les dîners de l'ambassadeur après lecture de ce petit billet.

Do you know OUDMOURTIE?

Ceux qui répondent "oui, ce n'est pas possible d'être aussi conne et de découvrir l'Oudmourtie en 2008" sont priés de sortir et de la fermer, je voudrais bien pouvoir frimer à l'aise. Bien.

L'Oudmourtie, rien que le nom m'amuse, comme dirait Coluche, est, on s'en serait douté un petit pays de l'ex URSS.

C'est une petite chose de 41 000 km², avec moins de 2 millions d'habitants.

Cette petite république oudmourte (ça aussi c'est mignon, "oudmourte") existe politiquement en tant que telle depuis 1990.
Et en Oudmourtie, il fait bon vivre: -15  l'hiver, et 18 l'été, ça va. Une capitale au nom charmant, Ijevsk.

Et qu'est-ce qu'on fait en tant que bon oudmourte qui se respecte, humm?

Et ben, on est un artiste! 8 théâtres professionnels, une société philarmonique, 10 musées nationaux, dont un consacré à Tchaïkovsky, qui a eu la bonne idée de naître en Oudmourtie (quand elle n'était pas encore indépendante), dans la bonne ville de Votkinsk. Cette cité oudmourte (je ne m'en lasse pas) est sur les bords de la Votka (violà qui doit aider à trouver la puissance créatrice).

Ainsi donc, quand on a dans ses citoyens des prodiges comme Piotr Ilitch, on a la fibre artistique, sans aucun doute ( théorie complètement idiote, j'en conviens, Mozart et Hitler sont tous deux autrichiens).


Enfin, je ne sais pas si les oudmourtes sont des artistes mais il se trouve que notre bonne ville limougeaude va avoir l'insigne honneur d'accueillir cet été des représentants de la petite république de l'Oural qui vont offrir aux yeux ébahis des limousins des danses et des chants folkloriques.

Bon, le folklore, j'avoue que ce n'est pas mon grand trip, la jupe bariolée et la tenue de cosaque, très peu pour moi, mais par curiosité, j'aimerais assez aller faire un saut en Oudmourtie, juste une heure ou deux. Si le coeur vous en dit, c'est le 7 août.

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louise 10/07/2008 12:23

merci marie claude!

Leloire Marie-Claude 09/07/2008 15:54

découverte pour moi aussi de cet Oudmourtie indépendante et artiste !