heureusement, c'est vendredi

Publié le par Louise

... et il fait beau!

Ce matin, j'arrive à la boîte (nom affectueux désignant mon lieu de travail) à bicyclette, à l'heure, pas de soucis.

Il fait beau mais il fait frais, et la route pour venir bosser est en descente à l'ombre le matin (vive la côte en plein cagna le soir, bref.)

La vitesse ahurissante que j'atteins en vélo provoque un phénomène extrêmement déplaisant quoique fort naturel: les yeux qui pleurent. Heu, le nez aussi, mais dieu/ma mère/Kiabi a mis à notre disposition les revers de manche, ça , c'est une sacrée invention! Alors que les yeux, y a pas moyen de les essuyer de la manche, car, comme toute nana qui se respecte, je suis maquillée comme une voiture volée, avec fard, khol et mascara (waterproof, because expliqué ci-dessus).

Bon.

Donc, l'oeil coulant, je m'approche de la porte d'entrée de la boîte, 3 premières collègues, on se dit bonjour, puis 2 autres, re-bonjour, et puis, en embuscade dans la porte LE collègue que t'as pas envie de voir, jamais, que tu évites, que tu ne supportes pas, qui te file de l'urticaire, mais qui, par dessus tout, se croit drôle et raconte des blagues toute la journée!


Ca n'a pas loupé: "et ben alors, Louise, t'es toute triste de venir bosser!" et d 'une. "Mais faut pas pleurer comme ça, ça va s'arranger", et de deux. "T'en fais une tête toi le matin", trois. "T'as des tout petits yeux le matin", quatre. En rafale de mitrailleuse, pas de répit, pas de quartier, on achève les blessés!

Le tout, entrecoupé d'un rire idiot, genre "yark, yark, yark", en regardant partout autour de lui si les 25 personnes qui entraient à ce moment là avaient bien pigé à quel point il était spirituel!

Du coup, il m'a tellement gonflée que j'ai faillli mourir sêchée devant ma porte de bureau en essayant désespérément de l'ouvrir avec ma clé d'antivol de vélo.

Garanti, s'il se pointe ici avec une blague d'handicapé (oui, le lourd est souvent très lourd) je le mords.

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

oiseaux de proie 16/07/2008 00:18

Les loups-loups de nez , peuvent servir de vengeance , du style :"un rire faux -c*l accompagnant les blagues idiotes et discrètement l'essuyage des bouts de manches en représailles somme toute légitimes "

Leloire Marie-Claude 04/07/2008 21:55

tu devrais essayer de porter des lunettes en roulant, enfin quand il pleut pas ...

Louise 04/07/2008 16:17

la caractéristique de ce genre de personne, c'est qu'ils ne lâchent jamais! ah, j'vous jure!!! enfin, s'il n'y avait que ça comme souci sur terre, ce serait le paradis!

Loïs de Murphy 04/07/2008 15:43

Pourquoi ne l'envoies-tu pas paître ?

jean-marie 04/07/2008 11:44

bonjour, Louise...mords-le pas trop fort, t'as la dent dure...il est peut-être amoureux, le pauvre mec...et tu es parfois compatissante (voir le Siméon de ton papier précédent...)bon vendredi et bon week-endamicalementjean-marie