Pardon Tatie

Publié le par Louise

Oups!!!

Le Président  m'en a parlé récemment, me tenant à peu près ce langage:

 - Tiens, j'crois bien qu'c'est bientôt l'anniversaire de Tsilla Chelton.
- Ah, lui répondis-je, enthousiaste (il transparaît bien l'enthousiasme, là??)

Et oui, pauvre de moi, c'est à peu près l'époque de l'anniversaire de celle qui fut et restera la petite vieille la plus désagréable du cinéma, Tsilla Chelton. Mais c'était le 21 juin. J'ai un sacré retard! Et j'en suis fort marrie!
Enfin, pour une fois que ce blog rend hommage à quelqu'un encore vivant, 10 jours, ce n'est pas non plus le bout du monde, hein?

Oui, joyeux anniversaire Madame Chelton, 90 printemps et toujours les mêmes yeux pétillants (ou vicieux, au choix!), toujours présente sur la scène, à la télé cette année encore, avec les adaptations de Maupassant par France 2 (ça, c'était avant le tsunami sarkozy).

Tsilla Chelton, rien que le nom m'amuse, il est magnifique.

Et quelle carrière, pas de temps mort entre les débuts en 1961 et aujourd'hui, plus de 50 films, des dizaines de pièces de théâtre, des monuments du cinéma français, La guerre des Boutons, Alexandre le Bienheureux, mais aussi des fleurons de la culture potache, celle qu'on aime mais-faut-pas-ledire-ça-fait-prolo, du genre Diabolo menthe, ou encore, celui qui a donné à votre dévouée sa morale de vie, "C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule".

Tsilla Chelton excelle dans des rôles de sale vieille, La soif de l'Or en est un bon exemple, mais évidemment, c'est Tatie Danielle qui a marqué tous les esprits et qui lui a valu une nomination aux Césars en 1991. Mais pas évident de sortir du lot quand on a Cyrano de Bergerac en face de soi, ou encore Nikita, la Discrète ou Milou en Mai...

N'empêche, ce film est resté une référence du cinéma français, dans la veine de La vie est un long fleuve tranquille, et c'est bien à Tsilla que nous le devons.

Madame Chelton qui fut pendant longtemps le professeur de comédie du Splendid aura sans doute su leur instiller l'irréverence et le piquant, même si tous n'ont pas su conserver ces acquis (certains n'ont même jamais réussi à les avoir tout court, mais je ne citerai personne! )

Bien, encore un joyeux anniversaire donc à Tsilla Chelton et finissons sur un moment de grand bonheur avec cet échange issu évidemment de Tatie:

Odile à tatie Danielle : « Vous êtes en pleine forme, j'mourrai avant vous ! »
- Tatie Danielle : « Bah, j'espère bien ! »

Longue vie à vous!

Publié dans cinéma

Commenter cet article

marie-claude 01/07/2008 23:49

J'adore cette "bonne" femme !