c'est pour rire!

Publié le par Louise

Plongeons nous un instant dans l'atmosphère souvent joyeuse et primesautière d'un bloc opératoire. Les chirurgiens discutent de leurs dernières vacances au ski ou aux Seychelles, on écoute de la musique . Bien.

 - Jean Michel, tu fais ch... avec Mozart, on pourrait pas écouter du rock, du vrai pour une fois?
- En même temps, pourquoi pas. Le type ne risque pas de nous faire un procès, vu qu'il est froid depuis 6 heures!
- yes! Marie Pierre, un Metallica pour la douze!
- bon, on y va maintenant. On a un coeur, deux poumons, un foie, les reins et une cornée à récupérer.

- Heueueu, chef, j'crois qu'y a un problème....
- Hein, qu'est-ce que tu dis? Rrha, ces stagiaires, toujours en train de pétocher quand on coupe!!
- N'empèche, docteur, y a comme un problème, le patient.........
- Quoi le patient? Un macchabée, c'est plus un patient! Okay?
- Ben, alors, le mort... J'crois qu'il est vivant!
- Hein?
- Ben, heuueuu, c't'à dire qu'il bouge et qu'il a fait la gueule quand vous avez commencé à couper!
- kesketu me racontes là??
- Voyez vous même.
- Huuummmu hmmmh armmhrffrmmmmrrhhhhmmmmm!!
- Ah ben, ouais, on pige pas grand chose, mais je pense qu'on peut interpréter ce poing dressé vers nous comme un signe de mécontentement!


C'est -presque- ce qui s'est passé récemment dans un hôpital français: le mort s'est réveillé alors qu'on s'apprêtait  à lui prendre la plupart de ses organes pour des greffes.

Heu.......... je vais revoir ma position moi, et regarder ma carte de donneur d'un autre oeil, tant qu'il m'en reste un!




Publié dans couleur orange

Commenter cet article

Le Parcheminé 12/06/2008 17:51

C'est l'avantage de la sécu... On se fait soigner à l'oeil.

Leto 12/06/2008 14:21

Et que se serait-il passé s'il avait été enterré ?Terrible, se réveiller dans un cercueil, sous terre !Promis, je me ferai enterrer avec un téléphone portable ! Sait-on jamais ! lol

Louise 12/06/2008 08:57

oui les stagiaires sont peut etre encore un peu attentifs à ce qu'ils font, ils ne sont pas encore blasés! merci pour le compliment , jean marie! malheureusement, même racontée avec cynisme, c'est bien ce qui s'est passé: le patient a repris sa respiration et a montré des signes de réactions à la douleur au moment où on commençait à lui prélever les organes!maintenant, il vit, normalement, il marche et respire.... ça fout franchement la trouille:!

jean-marie 12/06/2008 03:00

Bonsoir Louise...j'adore l'humour noir (que tu manies fort bien)et c'est encore plus savoureux (?) quand on apprend que l'histoire est  (à peu près) vraieamicalementjean-marie

Leloire Marie-Claude 12/06/2008 00:05

faut toujours faire confiance aux stagiaires ...