Mémoire

Publié le par Louise

9 juin 1944, 99 hommes sont pendus aux balcons des immeubles de Tulle par la Das Reich; 10 juin, 642 civils, hommes, femmes et enfants sont massacrés, fusillés, brûlés vifs dans l'église d'Oradour sur Glane par cette même division allemande.

Aujourd'hui, en Limousin, le souvenir de ces épisodes abominables reste très prégnant dans les esprits. Surtout en ce moment, alors que des thèses révisionnistes fleurissent, et je ne parle pas que de celles de Monsieur de Fersan.

Aujourd'hui donc, toute la région se souvient du massacre d'Oradour sur Glane.


Les témoignages directs de Messieurs Darthout et Hebras sont toujours là, comme des empêcheurs d'oublier en rond. C'est bien ce que déplorait le responsable du massacre (avec Lammerding) Heinz Barth à son procès, qu'il y ait eu des survivants... Il y en a eu, oui, peu, on ne s'échappe pas facilement d'une église en flammes, ni d'une grange incendiée où on vous tire dessus à la mitrailleuse.

Aujourd'hui donc, c'est l'anniversaire de ce triste jour.

Le secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants va venir poser sa gerbe en souvenir des martyrs.

Je ne peux pas m'en empêcher, ça me pose un problème. Quelque chose d'inconfortable. Il y a comme un cynisme diffus dans cette affaire, comme un grincement de dents, comme un humour très noir, de mauvais goût, j'assume. C'est la sensation que j'ai en pensant à Bockel.

Non que le fait qu'il soit Alsacien et qu'il vienne se recueillir à Oradour me pose un problème, non,  c'est plutôt sa qualité de transfuge qui me chiffonne plus particulièrement aujourd'hui. Un transfuge, d'aucuns diraient un traître (oui oui), d'autres un "malgré moi"??

Saleté de goût amer...

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

jean-marie 11/06/2008 14:16

Bonjour, chère Louise...Bockel n'est pas une étoile de première grandeur et ses actes n'ont guère d'intérêt... mais tu as parfaitement le droit de dire ce que tu en penses !mais alors, que dois-tu penser de moi !!!l'Oratoire, dans mon esprit, c'est simplement Oradour-sur-Glane (Oradour, mot occitan pour oratoire)... que j'ai visité à l'automne dernier... pour moi, c'est en quelque sorte un autre chemin de Damas... je ne peux plus supporter la moindre polémique au sujet de ce crime  (et de tant d'autres semblables partout dans le monde et à toutes les époques mais celui-ci j'ai eu le sentiment de le revivre) d'où mon commentaire...j'avais écrit un article et un "poème" dont je t'avais fait parvenir le texte... mais peut-être ne l'as-tu pas reçu...j'ai commis bien des erreurs dans ma vie mais les erreurs corrigées permettent d'avancer, enfin le croire, ça permet de vivre...mais je ne sais pas vraiment si je dois regrettertrès amicalementjean-marie

Louise 11/06/2008 12:07

>jean Marie: M. Bockel est un transfuge du PS vers le gouvernement de sarkozy, c'est tout. en fait je n'exprime dans ce papier qu'un ressenti, un sentiment personnel, rien de plus. quant au ruines de l'Oratoire, je ne connais pas, mais ça m'intéresse! merci

jean-marie 10/06/2008 20:44

Bonsoir Louise...je ne connais pas l'histoire de ce M.Bockel...transfuge ? d'où à où ?dans le fond, pour moi, pas grave...les crimes restent et à ceux qui doutent, qui réfléchissent, qui pèsent les arguments,je conseille d'aller faire un tour dans les ruines de l'Oratoirepersonne ne peut en sortir intactc'est ce qui m'est arrivé mais ça n'a pas d'importance...amicalementjean-marie

Enzo 10/06/2008 17:26

C'est quand même logique qu'un ministre défende la mémoire de son peuple...Moi qui ne suis pas ministre, j'ai toujours une pensée pour la commémoration de nos morts, ceux des Lucs-sur-Boulogne, ceux de Bédier, ceux de Bruz, ceux de Freudenstadt, ceux d'Ober-Schleischen, les 280 morts du puits du Font, dans l'Ardèche, ceux de la grotte de la Tête de la Vierge, ceux de Paracuellos et tant d'autres qui jalonnent notre histoire.

Louise 11/06/2008 12:01


je ne dis pas que ce n'est pas logique, bien au contraire, j'exprime  juste un ressenti quant à son côté "tranfuge" ou "traitre", c'est selon. rien de plus.