le monde est si petit...

Publié le par Louise

Tout petit en effet notre monde, même notre monde virtuel et bloguesque, puisque ce matin, en lisant la presse locale, je tombai sur un article qui attira immédiatement mon oeil, suivi de près par mon cerveau (oui, avant 14h, je fonctionne en décalage!).

"Unis contre le blog de la honte" en est le titre.

Bon, je vois négationnisme, je vois Oradour, je vois Tulle, je vois blog, je saute sur le papier.

Alors comme ça, un blog négationniste sévirait sur la toile et nierait les crimes de Tulle et d'Oradour, remettrait en cause la légalité du procès de Nuremberg, excuserait les crimes SS en Limousin, entre autres choses du même acabit.

Ce n'est pas la première fois qu'on voit ça. Les blogs fascistes et révisionnistes sont légion sur la toile, ce n'est un secret pour personne.

Je continue ma lecture, et je regarde la photo illustrant le propos: "mais, je connais ce design", me dis-je.

Je poursuis, je lis un nom "Henri de Fersan", bon sang de bois, mais j'ai déjà lu ce nom quelque part, ça ne m'est pas inconnu. Il faut dire, je le précise pour les petits nouveaux qui viendraient se perdre sur les champs d'Oeillets Rouges, que je me coltine des fachos depuis la quasi naissance du blog. Et ça n'a pas toujours été dans la franche courtoisie. Si aujourd'hui les échanges restent froids pour la plupart, il n'en fut pas toujours ainsi et je fus souvent affublée de divers noms d'oiseaux!

Henri de Fersan donc, me répétais-je... "Mais, je crois bien que c'est Enzo!"

Ni une ni deux, je me rends sur mon blog, je vais sur un commentaire laissé par ledit Enzo, je clique sur le lien, et apparaît, comme prévu, le nom de Monsieur de Fersan.


Le monde est petit donc.

Monsieur de Fersan/Enzo est accusé par les associations de familles de martyrs et par le collectif Maquis de Corrèze d'apologie de crime de guerre. Il passera en jugement à Tulle le 17 juin.

De nombreuses plaintes ont déjà été déposées contre lui depuis 2007 par les familles des martyrs de Tulle et par l'ancien maire, François Hollande.

J'aimerais vraiment pouvoir faire un tour dans ma ville natale ce 17 juin, pour voir de mes yeux le mythe "Enzo". J'aurais voulu entendre sa défense face aux témoins directs, entendre ses réponses face à Messieurs Darthout et Hebras, rescapés d'Oradour...

A quelques jours de l'anniversaire du massacre d'Oradour et des pendaisons de Tulle, les cerveaux des Limousins restent encore à vif quant à ce sujet, ça risque de ne pas être simple pour Monsieur de Fersan*.

Déjà, une chose m'a surprise à son sujet, il n'a que 39 ans, je le croyais plus vieux...

A suivre!

* ce n'est évidemment pas son vrai nom, celui-ci est cité dans l'article, mais je ne le citerai pas dans ce papier, il y a bien trop de tarés sur la toile! Arf!

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Enzo 29/09/2008 15:45

Quand on apprend le 28 mai qu'on est convoqué le 17 juin, on n'a pas le temps de faire venir ses témoins... Petit inconvéniant qui sera corrigé en appel

Prodeo 29/09/2008 15:43

Lire : Ce harcèlement envers ce Monsieur...Pardon pour cette faute d'inattention ! 

Prodeo 29/09/2008 15:25

Louise, Je prends acte de votre curiosité en matière d'histoire et m'en réjouis. J'espère qu'elle s'accompagne d'une parfaite honnêteté intellectuelle pour ne pas tomber dans le travers d'un anachronisme toujours possible avec le recul que nous avons par rapport aux événements observés.Sans être historien et sans être particulièrement au fait de l'histoire de Tulle et d'Oradour-sur-Glâne (je n'en connais que la version officielle), je n'en ai pas moins apprécié les remarques d'Henri de Fersan qui ne nie pas l'événement, mais qui mentionne d'autres témoignages et observations qui ne semblent pas avoir été pris en compte par la version couramment admise.Pour l'instant, je ne tire aucune conclusion de tous ces éléments. Je me contente de prendre connaissance de tout ce qui en est dit par les uns et par les autres. J'en tirerai des conclusions lorsque je considererai avoir tous les éléments en mains. C'est dans ce sens que j'estime que Monsieur de Fersan doit avoir le droit de soutenir ses thèses. Nous sommes assez grands pour faire la part des choses. Ce harcellement vis-à-vis envers ce Monsieur m'apparaît donc comme fort suspect et me laisse penser qu'il a mis le doigt sur une vérité que certaines personnes ne veulent pas entendre car elle ne sert pas leurs intérêts.J'espère que le débat restera ouvert pour que nous puissions, enfin, connaître la vérité. Cordialement. 

Prodeo 27/09/2008 15:12

Louise, De quels historiens voulez-vous nous parler ? De ces compilateurs qui reproduisent inlassablement leurs prédécesseurs patentés ou des vrais chercheurs qui ne s'en laisse pas compter ?Comme vous, sans doute, j'ai cru longtemps depuis l'école que le "Moyen-âge" était une période d'obscurantiste effroyable, que nous présentaient les historiens révisionnistes du XIXe siècle qui frabriquaient nos manuels scolaires en étant soucieux de nous faire comprendre que la lumière a commencé à luire à la révolution française. Jusqu'au jour où j'ai découvert les ouvrage d'une talentueuse chartiste, Régine Pernoud, qui m'a vraiment fait connaître la richesse de l'époque médiévale, en se basant sur toutes les archives qui sont arrivées jusqu'à nous. J'ai découvert un monde d'une richesse inouïe avec des preuves sous les yeux, comme la célèbre tapisserie de la reine Mathilde à Bayeux.Ma curiosité et mon esprit critique ont fait le reste. Jamais plus je ne prendrai pour argent comptant ce que l'école et ses maîtres à penser ont cherché à m'inculquer.Vous ne semblez admettre que chez les historiens il en est comme dans la vie. Nous rencontrons des crétins et des coquins comme des talents honnêtes et humbles. Ce sont ces derniers qui m'intéresse. Vous comprendrez ce que je veux vous transmettre lorsque vous aurez fait la même démarche avec un esprit sans préjugé.Ce que je vous dis là est sans aucune animosité ni aucune obligation. Je vous relate simplement comment moi-même, tout comme vous victime du prêt-à-penser, je suis sorti de ce carcan. Vous en ferez en toute liberté ce que vous en voulez.

Louise 28/09/2008 12:03



il suffit de faire un simple effort de curiosité pour sortir des idées toutes faites enseignées par l'ecole. je n'ai pas attendu d'avoir 20 ans pour comprendre que le moyen âge n'avait rien à
voir avec la période barbare qu'on m'avait décrite jusqu'alors.
mes etudes ensuite ont fait le reste pour m'ouvrir encore l'esprit à l'histoire.
mais là, en ce qui concerne l'histoire de tulle, d'oradour pour ne citer que cela, il y a des témoins. Et c'est pour ça que les apologistes de crime de guerre, et autre révisionnistes seront
toujours condamnés.



Enzo 26/09/2008 12:04

Qui ça ? Fouché qui n'est qu'un prof de philo et que même les communistes ne jugent pas crédible ?