de la constitution

Publié le par Louise

Je ne connais pas grand chose à la politique, ni même à grand chose me direz vous, certes.

Je parle souvent sans savoir et souvent aussi je ferais mieux de fermer ma gueule, re certes. Mais je n'ai pas envie, d'où ce blog. Bon.

Ceci étant posé, me voilà bien circonspecte encore aujourd'hui devant une décision prise dans les hautes sphères de notre pays.

Une décision qui, pourtant, va complètement dans le sens de mes opinions, à savoir l'égalité hommes/femmes.


Cette égalité va dans les prochaines semaines, être inscrite dans la Constitution. Ce sont deux députés UMP qui ont posé cet amendement qui a été voté hier par 126 voix contre 88  "La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux responsables professionnelles et sociales".

Voilà ce qui doit être inscrit en lettres d'or dans LE texte de la France. Je suis à 100% d'accord avec le texte c'est une évidence, je me demande même comment 88 personnes ont pu voter contre, mais je me pose une question quand même: c'est quand même dingue que le pays number one selon la rumeur en matière de Droits de l'Homme (et de la femme) ait besoin, pour faire respecter la chose la plus évidente de la terre, de l'inscrire dans son texte fondateur et fondamental. 

Autant en 1789, l'égalité entre les hommes n'allait pas de soi (encore que, aujourd'hui, hum hum) et l'inscrire en lettres d'or dans une Déclaration solennelle n'était pas de trop, autant en 2008 chez nous, avoir besoin de rappeler que les hommes et les femmes sont égaux montre bien qu'il y a quelquechose qui ne tourne pas rond... 

Que l'égalité hommes/femmes ne soit pas une évidence devant laquelle on ne se penche même plus, devant laquelle aucune réflexion n'est nécessaire, en France, en 2008 est vraiment problématique. Mais c'est vrai que les femmes gagnent en moyenne 15% de moins que les hommes, et que certains poncifs restent vivaces et tenaces lors des recrutements... Cette décision d'inscrire l'égalité professionnelle était sans doute indispensable, mais que c'est dommage de devoir en arriver là!

Encore une fois, il doit y avoir là dessous quelque chose qui me dépasse, pauvre femme que je suis!


 

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

louise 31/05/2008 18:10

ras le bol de ces arguties  pueriles! ça ne va pas recommencer non? pas de question d'islamophobie ou d'antirépublicanisme ici, le probleme se place au niveau de la vie privée tres privee, de la sexualité féminine qu'un tribunal de la république française laique a jugée!! je ne savais pas que la liberation de la femme avait fait un tel bon en arrière. l'état se mèle de la sexualité des femmes à présent? voilà LE SEUL sujet de ce débat, alors, allez vous battre ailleurs, par pitié,  par respect.  si vous ne savez que vous balancer des obscénités, passez votre chemin. Vous savez que chaque point de vue peut avoir sa place ici, tant que cela reste dans les limites du tolérable,Les limites ont souvent été franchies, merci de veiller à ce que cela ne se reproduise pas. je vous en sais gré par avance. merde.

Enzo 31/05/2008 14:32

Je sors de l'école laïque pour ta gouverne... Mais je comrends ta frustration sexuelle... Tu te prends toujours des râteaux sur les forums de rencontres ? Il faut dire, quelle femme voudrait d'un gros porc comme toi...Alors je comprends que tu fantasme sur les petits garçons...

Bixente64 31/05/2008 12:42

T'ai-je parlé de carte d'électeur ?Mais pour le reste... Dis-moi tout, mon Zola pointure 2....Toujours à côté, jamais dans le sujet...Alors ? Un peu refoulé ? Allez... Avoues ; tu mates un peu de films avec "des garçons" ? Ca te rappelle ta jeunesse quand vous vous tirlipotiez le bigoudi avec l'abbé Chamelle à la sortie des vêpres ? Allez, tu me feras deux patés et trois ovaires en punition (vous adorez les punitions chez les cathos...). J'ai récolté quelques petites histoires drôles... Ca va te faire hurler...

Enzo 31/05/2008 12:26

Il n'y a en tout cas aucune carte d'électeur.

jean-marie 31/05/2008 12:20

Bonjour Louise...Un dernier mot à ce proposQuand une religion, une secte, une idéologie me paraissent cons... quand une loi me paraît con...j'estime avoir le droit de le dire... et j'estime que chacun peut se moquer de mes affirmations s'il les croit erronéesMais il n'y a que toi, ici, Louise qui peut dire si les limites sont dépassées...Et je n'ai rien à faire des "juristes"... pas plus que de Rachida Dati puisque elle semble prendre le même plaisir que certains ici à se gargariser avec les arguties juridiques... il y a certainement dans le petit monde des robins de sacrés abrutis comme de tous les côtés de la palette politique. Il y a eu les "sections spéciales" de Vichy, et je n'ai pour ces  professions aucun respectamicalementjean-marie