Fin de fête

Publié le par Louise

C'est toujours triste une fin de fête, un lendemain de fête. Surtout quand la fête dure 15 jours, est présente sur tous les écrans de télévision, et est l'antre de tout ce qui se fait de plus glamour, paillettes, argent, gloss à lèvres et fard à paupières. Le Festival de Cannes (prenez l'accent allemand du merveilleux Klaus Kinski et dites après moi: "lé festival dé Cannes? Lé festival di triste!")est  fini.

C'est donc triste tout ça. Surtout lorsqu'il pleut et que l'un des plus grands réalisateurs de cinéma meurt.

Sydney Pollack a (c'est l'impression que ça donne en tous cas) en effet voulu attendre la fin du festival international du cinéma pour quitter la scène, à 73 ans. Un cancer le rongeait depuis 10 mois, ce fut foudroyant, ça a surpris tout le monde.

Réalisateur de talent, avec à sa carte des chefs d'oeuvre comme "Out of Africa" avec Redford et Meryl Streep, qui lui valut 7 oscars, rien que ça, Sydney Pollack s'amusait également à jouer l'acteur, avec Woody Allen ou même dans des séries comme les Sopranos. En fait, il avait commencé par ça, en 1962, avec celui qui allait devenir un de ses interprètes phares, Robert Redford.

Il excellait dans tous les genres, romantique, suspens, ou même télé. Il a à son actif également des monuments classiques comme "On achève bien les chevaux".

De grands acteurs ont tourné pour lui - je ne vais pas dire les plus grands, car ils ne sont pas encore devenus des légendes - comme Tom Cruise, Dustin Hoffman ou Nicole Kidman.

Sydney Pollack, c'est du cinéma américain accessible, agréable et bon, tout simplement: La Firme, L'Interprète, Tootsie... Ce sont les films que l'on aime à revoir entre amis, quand on a envie d'être sûr de voir du solide.

Il va manquer au cinéma et aux amateurs de cinéma.

Publié dans cinéma

Commenter cet article

jean-marie 28/05/2008 01:03

Bonsoir Louise...Un Grand Monsieur nous quitte...beaucoup  de ses films m'ont marqué... Out of Africa bien sûr, et On achève bien les chevaux, Jérémiah Johnson, la Firme, Yakusa...la liste serait longue...amicalementjean-marie

Loïs de Murphy 27/05/2008 13:09

J'adore Dustin, ça me fera un  choc quand son tour viendra.