Vian

Publié le par Louise

( j'avais écrit ceci en mars, mais Lisa m'a donné l'envie de faire resurgir cet article du passé, c'est le ton de la journée: "souvenir, souvenir"!!)

Si je vous dis: " Quoi  de plus seul qu'un héros? Un mort" et "quoi de plus tolérant qu'un athée? Un mort" est-ce que ça éveille en vous des souvenirs?

Non? Et si je vous parle des ordonnances qu'on exécute à la guillotine, ça vous revient là!! Oui, aujourd'hui j'ai envie de faire un coup de coeur littérature avec Boris Vian.

Les extraits cités sont issus de "L'herbe rouge" et de "L'écume des jours" J'adore celui ci, son univers totalement surréaliste, ces nénuphars tueurs, les appartements qui rétrécissent au fur et à mesure que la vie du locataire part à la dérive, les fleurs d'acier qui poussent au bout des fusils que l'on cultive en serre-usine, le philosophe à la mode qui  s'appelle Jean Sol Partre... C'est extraordinaire.

 Et les chansons de Vian sont de la même veine, irrespectueuses, contestataires, cruelles et magnifiques: La complainte du progrès, la java des bouchers, et bien entendu, le déserteur, entre autres. Vian est drôle et caustique, il cultive le désespoir avec humour, il sait tirer un sourire du lecteur même en décrivant la mort la plus douloureuse.

 Vian c'est aussi la violence pure, "J'irai cracher sur vos tombes" avec la scène du  viol et du meurtre difficilement soutenable. Mais la vie est violente, drôle, cruelle, absurde souvent, Vian était dans la vie, totalement, il reste vivant grâce à ses livres, ses films, ses disques, le jazz.

J'aimerais que ceux qui ne le connaissent pas encore se plongent dans L'écume des Jours pour y découvrir l'univers de Boris Vian et  en tomber amoureuse, comme moi.

Publié dans coups de coeur

Commenter cet article

louise 29/06/2006 08:39

merci lisa, et merci "cadet" pour le compliment qui est beau en effet!
 

lisa 28/06/2006 20:58

Chère Lisa  Pouvez-vous, je vous prie, me servir d'intermédiaire auprès de Louise dont je viens de découvrir  le blog, malheureusement je n'arrive pas à "commentairiser"Il s'agit de son article sur B. Vian qui me botteet je souhaiterais lui communiquer cette jolie petite pensée bien ciselée dudit  B.V. " Je  n'ai jamais rencontré une femme me faisant regretter d'être un homme.   Je les prie de ne pas prendre çà pour un compliment !"
Louise je te transmets le commentaire de "cadet"

lisa 28/06/2006 16:35

Bonjour Louise
Ravie de cet article
il y a donc de la lecture qui nous attend, merci pour tous ces conseils
bisous et bonne journée

Louise 28/06/2006 19:39

tu sais lisa, rien qu'en écoutant ses chansons, tu te régales de ses mots ciselés, tellement bien choisis, de sa voix unique, de son intelligence , de son cynisme... Heu... ça se voit vraiment que je l'aime ?? lol

Dominique Boudou 28/06/2006 11:04

Vianophile, vianophile ! Il y a si longtemps que je n'ai pas lu Vian. Mais je me souviens de sa tourniquette pour faire la vinaigrette. C'est vraiment drôle, Louise, que tu parles de Vian, parce que je mettrai en ligne dans les jours qui viennent le portrait de quelqu'un qui l'a connu.
Bonne journée à toi.
Dominique

Eric 08/03/2006 22:49

 
Je vous conseille egalement un détour littéraire par l'oeuvre de Barjavel, ami de Vian et Sarthe.. Une fois que l'on a lu l'Ecume des jours ( politesse oblige avec notre hôte) il convient de se pencher sur les "chemins de Katmandou", ou "Ravage", et le must "La nuit des temps" alliant la romance de l'Amour, dans une satyre politique, visionnaire, et altruiste...
Que du bonheur !! bravo pour le site, et notamment la littérature et musique, grande qualité ;)