bouffée d'air?

Publié le par Louise

La Chine, la Chine, la Chine, on ne parle plus que d'elle, et jamais en bien en ce moment!

Moi, en bonne Française planquée derrière ma liberté d'expression et ma démocratie, j'ouvre aussi ma gueule et je hurle avec les loups: "méchants Chinois, liberticides, et tout le toutim", c'est vrai que ça ne me coûte vraiment rien, même pas un coup de matraque.

Je me réjouis du bordel d'hier au passage de la flamme, je me réjouis du bazar de Londres et je me délecte à l'avance de celui de San Francisco (bien que là, pour le coup, je redoute des morts! ), mais franchement, c'était il y a 7 ans qu'il fallait gueuler, quand le CIO a donné les jeux à Pékin. Il y a 7 ans, c'était déjà la même Chine, la même répression au Tibet, les mêmes exécutions à la chaîne dans les stades (j'espère qu'ils auront nettoyé pour août - mauvais esprit- ), le même schéma, et personne n'a moufté.

Bien, fin de la digression.

Parce que, non, je ne veux pas parler des JO, ça me fatigue.

Je veux du bonheur, du soleil et de l'air frais. Pas facile à  trouver me direz-vous, surtout en Chine, en effet.

Non contents de massacrer qui n'est pas d'accord avec leur politique, les dirigeants chinois ont également fait de leur pays le plus gros producteur de gaz à effet de serre du monde, devant les States! Beau record! Et ce n'est pas appelé à s'atténuer.

En effet, dans quelques années, la Chine va devoir construire des centaines de villes champignons, sorties de rien, pour accueillir les centaines de millions de paysans attirés par les lumières de la vie urbaine...ou plus probablement, expulsés de chez eux et contraints à la famine.

Alors tout le monde retient sa respiration (la faute à qui, hum?) parce que Pékin a le choix: soit bâtir des villes monstres de plusieurs dizaines de millions d'âmes, bétonnées, polluées, asphixiées (xiantes), anarchiques et tentaculaires, noyées sous le bruit, le brouillard et les fumées d'échappement, soit construire des villes écologiques, sur le modèle de Dongtan, la future (croisons les doigts) "écoville" mise en chantier dans la banlieue de Shanghaï.

Une écoville en Chine, ça, ça serait fort! Dangton, ce serait 80 000 habitants en 2010 et 500 000 en 2050, une broutille pour la Chine.

Ce serait surtout une autonomie énergétique grâce à des éoliennes, à la biomasse et à l'énergie solaire. Des transports électriques supplanteraient les tricycles et autres mobylettes pétaradantes (encore faudra t-il pouvoir se les payer ces transports). Le recyclage des déchets y serait intégral, et l'agriculture serait bio.

L'objectif des architectes de Dongtan est de faire une ville durable dans tous les sens du terme: durable du point de vue écologique, mais aussi dans le temps (ce qui se rejoint forcément): les matériaux, leur recyclage, leur rythme de vie, leur usure sont calculés pour polluer le moins possible.

Alors évidemment, comme rien ne va tout seul, cette ville, dès le départ, est critiquée, et franchement, il y a de quoi. Car les Chinois, partis avec cette bonne intention ont omis certains "détails" .

Cette ville doit être bâtie sur un marécage. Qui dit marécage, dit drainage, dit coût, dit destruction du milieu
écologique. De plus, sur ce marécage se trouve une réserve d'oiseaux qui seraient irrémédiablement coulés dans le béton de la nouvelle écoville... Du béton vert certes, mais du béton quand même!

En outre, cette écopolis ne sera accessible qu'à une élite fortunée de Chine, qui aura le privilège de respirer mieux, alors que la masse, encore, crèvera sous le smog...

Bref, ce projet n'est pas exempt de remises en question, mais de tels projets peuvent cependant redonner un petit peu d'espoir dans la suite de la vie humaine sur Terre. Il suffirait de presque rien...

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

jean-marie 09/04/2008 00:59

Bonsoir, Louise...Je n'ai aucune sympathie pour ce que devient et risque de devenir ce pays monstrueux...je ne parle bien sûr pas de son histoire, de sa civilisation ni de son peuple mais de ses  dirigeants qui n'ont d'autre légitimité que celle fournie par la lâcheté des occidentaux...des gens sans conscience qui  jouent les apprentis sorciers...amicalementjean-marie

UN chouka 08/04/2008 19:23

Franchement LOUISE, ce qui me fiche en l'air a chaque fois, c'est la "dénonciation" de peuples qui ne sont souvent de mon point de vue, pour rien dans les affaires pourries qui daubent la vie de toutes les populations de par le monde ,si éloignées de ces magouilles etatiques :-(Ah , ce grincheux de chouka !

Leloire Marie-Claude 08/04/2008 18:42

Il suffirait de presque rien ... et de laisser du temps au temps .C'est la Chine pardi, que ferions-nous à sa place avec 1 milliard de bouches, et un passé tel que le sien ? C'était il y a longtemps, mais nos civilisations modernes sont passées par-là et ont fait pire !