Municipales

Publié le par Louise

Ca n'a échappé à personne, dimanche, nous votons pour élire nos maires. 

Si d'aucuns ont eu la tentation par moments de bourrer les urnes ou de ressuciter les morts, d'autres n'ont pas ce genre de problème. 

Ils n'ont même pas à faire campagne car ils seront de toutes façons désignés d'office. Non, je ne parle pas de "l'élection" de Dmitri Medvedev en Russie, mais bien de 6 maires en France qui n'ont pas à passer par les urnes pour connaître le résultat du scrutin. 

En France, ces maires sont appelés "présidents de la commission municipale, maire de...."

bezonvaux7.jpgIls ne sont pas élus par leurs citoyens pour la simple et bonne raison qu'il n'y en a pas. Ce sont les maires des 6 communes "mortes pour la France" en 1916, après la bataille de Verdun. 

Ces six villages de la Meuse avaient quelques centaines d'âmes avant la déferlante de fer de Verdun, qui a rasé tous les bâtiments et pourri le sol d'obus. Déclarés inreconstructibles à l'issue de la guerre, ils sont devenus des villages fantômes. 

Leurs édiles sont alors désignés au second tour par le Préfet de la Meuse. Voilà comment ils sont "élus".
Ils portent l'écharpe et tiennent des registres d'état civil, alors que plus rien de naît ou ne meurt dans leurs villages. Mais la loi ne leur accorde cependant pas tous les droits qu'ont les maires des villes habitées, ainsi, ces 6 maires ne peuvent élire les sénateurs car ils n'ont pas le statut de grands électeurs, ce qui se comprend, ils ne représentent pas grand monde, dans le monde des vivants du moins.

En 1919, on n'a pas eu le coeur de rayer définitivement ces villages des mémoires après qu'ils eurent été rayé de la carte. Ils sont devenus des symboles de la guerre, même s'il ne reste plus rien de visible. Peut être, qui sait, comme à Oradour sur Glane, sent-on encore l'odeur du brulé et des vapeurs d'obus...

Nos maires de Bezonvaux, Beaumont en Verdunois, Cumières le Mort Homme, Fleury devant Douaumont, Haumont près Samogneux et Louvermont Côte du Poivre sont  les dirigeants de villes sans âmes mais pas sans âme.

Publié dans coups de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dominique boudou 05/03/2008 18:20

J'ignorais ce fait historique. Maire d'âmes mortes, c'est étrange.

Bixente64 05/03/2008 07:53

"Ca n'a échappé à personne, dimanche, nous votons pour élire nos maires".....Hum.....Nous votons pour élire des conseillers municipaux qui, eux, éliront un maire.... L'élection du maire est une élection au suffrage universel indirect... Maires qui, à leur tour, pourront élire les sénateurs...Bises...

Louise 05/03/2008 08:52

ouiiiii, on ne va se mettre à chipoter, le but du papier de ce jour n'etait pas de faire une leçon de democratie...

Leloire Marie-Claude 04/03/2008 16:24

j'ignorais complètement cet état de fait, j'avoue que je trouve bien cette idée de continuer à faire vivre autrement que dans la mémoire ces lieux qui un jour ont abrité la vie ...