Un Américain à Pyongyang

Publié le par Louise

phil-NY-cor-e.jpgLa musique adoucit les moeurs, paraît-il. 

Je ne sais pas si cela suffira à rendre la Corée du Nord vivable, mais peut être que le concert du Philarmonique de New York a donné à Pyongyang y contribuera un peu. 

Donné devant 1500 personnes à l'issue d'une visite de 48h ce concert devait servir à commémorer le premier anniversaire de la signature d'un accord de démantèlement des installations nucléaires nord coréennes, accord signé entre les deux Corée, les USA, la Russie, la Chine et le Japon. 

Outre les hymnes des deux pays, le philarmonique a interpétré l'ouverture de Lohengrin de Wagner, et Un Américain à Paris de Gershwin,  sans oublier la très symbolique 9ème Symphonie de Dvorak, celle que l'on nomme la Symphonie du Nouveau Monde. 

Qu'on nous laisse notre vieux monde s'il le faut, mais qu'on le rende plus démocratique, si la musiquepouvait y contribuer, je crois que l'humanité aurait fait un grand pas vers l'intelligence...

Publié dans coups de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leloire Marie-Claude 27/02/2008 16:04

la musique est un langage universel qui n'a pas de frontière ...