Cadavre exquis

Publié le par Louise

Scène de la vie quotidienne dans un quartier tranquille d'une petite ville d'Allemagne: 

Drelin belin (la sonnette) de la porte vitrée du boucher

- Bonjour Monsieur Von Hagens
- Madame Schmutz, qu'est ce que je vous sers ce matin?
-  vous auriez du Japonais par hasard?
- Ah non, j'ai vendu le dernier à l'instant. 
- Bon tant pis, je vais vous prendre 2 tranches de Malgache et une tête de Turc.
- Très bon choix, ça vous fera 6520 € alors Madame Schmutz
- oh, c'est plus cher que la dernière fois, dites moi, quand j'avais pris du Chinois
- oui, mais le Chinois, vous savez ce que c'est , ça arrive par cargos entiers, alors les prix baissent forcément.
- Bonne journée Docteur La Mort
- Bonne journée Madame Schmutz.


Scène un peu exagérée mais si peu. 

Un anatomiste allemand souhaite en effet faire profiter le monde de son procédé de conservation des cadavres appelé la plastination. Ce procédé permet de conserver les chairs, les organes et tout notre fatras interne. Le corps devient comme du plastique qu'il est ensuite aisé de découpé en tranche pour étude. 
Jusque là, rien de terrible. Il faut bien étudier l'anatomie. 

cerveaufemmetranchee.jpgMais ce Docteur "la mort" son surnom, va plus loin: une exposition mondiale de corps "plastinés" a réuni plus de 20 millions de personnes. Fort de ce succès sordide, une idée a germé dans la cervelle ("plastinée" elle aussi?) du Dr Gunther Von Hagens: vendre des tranches de cadavres à des particuliers, pour décorer leur salon ou la chambre du petit dernier. 

Et gageons que ça marchera. Pour la modique somme de 2500 à 12000€ (en fonction de l'épaisseur des tranches) vous pourrez commander votre dépouille par internet. J'imagine la tronche du facteur en livrant le colis: "nom d'un chien, ça pèse un mort ce truc, ils font ch... avec leurs commandes Ebay!"

C'est y pas merveilleux ça? Comme ça , grand maman pourra veiller sur le sommeil de ses petits enfants et servir en même temps de valet de pied artistiquement scié en tranches. 
Wouahou! 

Ce monsieur a été soupçonné de trafics de cadavres chinois quand même, ça donne envie de ne pas le connaître ce type. Son deuxième nom ce ne serait pas Mengele par hasard?

Publié dans couleur orange

Commenter cet article

oiseaux de proie(vampire) 08/02/2008 15:57

Ayant souvent fait des brocantes (oui j'aime chiner et retaper des semi vieux meubles) et antiquaires (je cherchais quand j'avais les moyens des objets style ésotériques "marginaux" ...j'ai failli avoir un décompteur qui est censé vous prédire votre mort ... le tout en cuivre et mécanisme de pendules splendide ...)... donc pour en revenir aux antiquaires ; j'ai vu à Anvers un qui avait un sous-marin de poche et un sexe humain dans un bocal (certainement venant d'un musée ou d'une université ) !Il a eu un contrôle quelques semaines après et la pièce fut saisie car c'est interdit ...Et je trouve cela normal , sauf pour un fétichiste ou un maniac sinon je vois mal cela au dessus d'une cheminée ...

Emaxyo 07/02/2008 21:21

Faut avouer qu'on atteint des sommets !

Leloire Marie-Claude 07/02/2008 00:10

ça me travaille aussi . Un allemand avait il y a peu, acheté un homme vivant, dans le dessein de le convier à sa table où il projetais de dîner ensemble au festin de son corps, marché conclu et réalisé ... Notre bonhomme se retrouve en prison  ouf !

Louise 07/02/2008 09:26

j'avais entendu parler d'une histoire proche :  le cannibale avait passé un accord avec sa victime rencontrée dans la rue, et ce dernier avait été d'accord pour être tué et dévoré!!! faut être atteint quand même! 

jean-marie 06/02/2008 12:06

bonjour, Louise...si ce n'est pas une blague genre Halloween... et ça  a l'air de ne pas en être une... c'est plutôt affolant...remarque, naguère, dans le musée des ex-colonies, il y avait bien un chasseur Papou (je crois) empaillé... Chirac n'a pas jugé utile de le conserver pour son musée des "arts premiers" dit du quai Branly...ça n'a rien à voir ?peut-être... amicalementjean-marie  

Louise 06/02/2008 12:23

moi ce qui me pose vraiment problème dans cette histoire, c'est le côté mercantile de l'affaire!car des corps conservés pour étude, il en faut, il faut bien travailler dessus, mais le fait que n'importe qui puisse s'offrir un cadavre en tranches pour décorer son salon , là, ça me travaille quand même!!!