Un moment de mémoire

Publié le par Louise

Hier, 27 janvier, nous commémorions l'anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz. 

yad-vashem.jpgAujourd'hui, hasard du calendrier, à Limoges, a lieu une cérémonie particulièrement importante pour l'humanité: une remise de médaille à une famille de Justes parmi les Nations. Ces gens qui, malgré le risque d'arrestation, de déportation ou de mort, ont protégé, caché et sauvé des Juifs durant l'occupation. 

A Limoges en particulier, et en Limousin en général, cette attitude fut particulièrement courante. De nombreux Juifs furent  sauvés de la mort par des gens qui pensaient ne faire que leur devoir d'êtres humains. Ces personnes sont aujourd'hui récompensées pour leurs actes de courage et d'humanité par la remise d'une médaille, d'un diplôme et par l'inscription de leur nom au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem.   

Les nazis voulaient éradiquer jusqu'au nom même de leurs victimes, l'inscription permanente dans un lieu aussi fort symboliquement est un hommage de l'humanité entière. Pour que l'histoire et les hommes se souviennent que cette période fut l'occasion à l'humain de montrer ce qu'il y avait de pire et de meilleur en lui. Ces périodes effroyables de guerre, d'occupation, de guerre civile, sont des moments paroxystiques pour la nature humaine qui montre ses deux faces les plus extrêmes. 

Aujourd'hui, à Limoges donc, une famille est honorée pour son courage. Les descendants de ces Justes, estimant de pas avoir mérité la Médaille pour eux mêmes, ont fait l'insigne honneur à la ville de lui remettre cette médaille, afin qu'elle trouve sa place au Musée de la Résistance et de la Déportation. 

Cet acte est extrêmement rare, Yad Vashem hésitant souvent à honorer une ville entière, sachant pertinemment que toute la population n'a pas été "juste" justement. 

Limoges, capitale de la Résistance (dixit Charles De Gaulle), peut recevoir cette distinction grâce au fait qu'elle dispose d'un Musée de la Déportation où la Médaille, le Diplôme des Justes et le Livre d'Or seront en dépôt permanent, ouvert au public, afin que chacun se souvienne qu'il n'y a pas eu que des salopards ou des peureux durant l'occupation. 

"Et je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un mémorial (Yad) et un nom (vashem) qui ne seront pas effacés" Isaïe 56-5

Publié dans mctproduction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emaxyo 28/01/2008 23:04

Il y a toujours des petites lueures d'espoir dans les temps les plus noirs. Dommage qu'il ne s'agisse que de flammes égarées....Je ne t'ai pas encore vu sur mon blog, si tu as le temps, fais y un tour..bonne soirée !Emaxyo

jean-marie 28/01/2008 12:15

bonjour Louise...hommage bien mérité pour les Justes et leurs descendantset pour la ville de Limoges...Dans une des régions de France qui ont le plus souffert  et résisté.amicalementjean-marie

Louise 29/01/2008 14:51

en effet, Limoges est une ville résistante, même si tous les limougeauds ne le furent pas, même aux plus hauts postes ....

UN chouka 28/01/2008 12:08

Dans d'autres régions cachées de "la civilisation, mais pas de tout, il en fut de meme .
Je dirais volontier que ceux qui ont participés a la lutte contre le nazisme, l'ont peut etre fait pour donner un coup de piéd au c..,a cette organisation assacine ?
Une manière de s'opposer ,bien que peut etre il a peut etre ete quèstion d'intérets dans une cèrtaine mesure ?
Pour la lutte contre les assasins, je crois que la légitime défence est tabou ,ce qui arrange bien des bons citoyens ?
J'èspère que je ne suis pas trop impoli , mais la "haine "que je nourris pour "les transfuge bien pensants":-D me fait monter le taux d'adrénaline .
Aprés ces constats, accablants, comment peut on encore "rèspècter" ces gens là ?
Salutations a Louise ;-)