bon anniversaire!

Publié le par Louise

beauvoir.jpgD'elle, j'avoue platement que je ne connais pas suffisamment les détails de la vie pour en faire un article complet, qui ne serait qu'une reprise de Wikipedia. Mais quand même, je ne pouvais pas passer à côté de ce jour anniversaire de la naissance d'une des plus importantes théoriciennes du féminisme, Simone de Beauvoir. 

Elle aurait 100 ans aujourd'hui, la presse publie photos, articles, témoignages, le Nouvel Obs la montre nue (de dos) sur sa couverture. 

Je voudrais donc ici rendre un simple hommage, à celle qui fut reçue "première après Sartre" à l'aggrégation de philo, à celle qui sous couvert de liberté, fut en fait, j'en reste persuadée, soumise à cet homme si charismatique, si puissant; à celle qui a dit que la femme n'était pas inférieure à l'homme, quoi qu'en pensent ces messieurs...et ces dames! (les femmes sont souvent bien plus misogynes que les hommes eux mêmes). Hommage aussi à celle qui vécut quelque temps dans mon village corrézien, où son grand père avait une maison et un grand parc, celle qui a donné son nom à la bibliothèque d'Uzerche.

De l'auteur Beauvoir, je n'ai lu réellement que "Tous les hommes sont mortels", sorti en 1946. Ce bouquin raconte la vie, infinie, d'un homme qui a voulu devenir immortel, sa lente descente aux enfers au travers des siècles, sa solitude absolue quand tous les gens qu'il aiment meurent autour de lui, l'infinité de la vie est intolérable, au moins tout autant que la mort! Et après on s'étonne d'être déprimés!

J'avoue que moi, féministe patentée, je n'ai pas lu "Le Deuxième sexe" in extenso, je n'en ai feuilleté que quelques pages, étant jeune, car cet ouvrage était bien en vue chez mes parents. Il faudrait que je me repenche dessus, que je l'étudie de près, même s'il a dû prendre quelques rides. 

Enfin, quand je vois cette phrase : "la femme n'est victime d'aucune mystérieuse fatalité: il ne faut pas conclure que ses ovaires la condamnent à vivre à genoux", je me dis que ce bouquin reste vraiment d'actualité! 

Bon anniversaire donc, cher Castor!

Publié dans coups de coeur

Commenter cet article

Louise 10/01/2008 09:21

merci pour vos commentaires!

Emaxyo 10/01/2008 00:34

Bonsoir, tes articles sont toujours aussi interessants (je sais que je ne laisse pas souvent trace de mon passage...). Je laisse ici l'adresse du blog que je viens d'ouvrir, viens y faire un tour si le coeur t'en dis ;)...bonne soirée

Leloire Marie-Claude 10/01/2008 00:30

sans toi, j'avais oublié ...merci

UN chouka 09/01/2008 20:57

Bonjour a vous .A mon humble avis, les deux font la paire ,s'il se complètent ?Aprés avoir obsèrvé a ma façon les uns et les autres ,le sexe,a un pouvoir tres fort sur les relations, mais invariablement ,les anées passent et usent l'amour ,pour parfois révéler des ètres aux activités harmonieuses, mais parfois il est a mon avis difficile de trouver le moindre raprochement ?Sur le long tèrme, la part du hasard est grande surement ?

jean-marie 09/01/2008 20:35

Excuse-moi, Louise, encore une foisp'tain les mecs de droite... je vais bientôt avoir honte de dire que je suis de votre bord...en face, jusqu'à présent, je connaissais, mais vous plongez dans le pire.Louise tient un  blog... qui se tient... elle aborde tous les sujets et bien  et quand il y a invectives, je considère que c'est la loi du pamphlet... j'ai moi-même succombé naguère à cette tentation et j'ai plongé aussi... je ne regrette rien mais ne peut-on évoluer vers autre chose que l'envie de meurtre implicite qui sous-tend bien des commentaires ?Serais-je condamné à n'aller voir que les gens qui pensent exactement comme moi au iota près ? je vais sacrément m'emmerder...je n'ai jamais ressenti de sa part la haine mortelle que certains, de tous les côtés, exhibent ici...on est en guerre civile ?je n'ai de leçon à donner (ni à recevoir) de personne.de toute façon, je suis libre  de toute attache partisane et en définitive, aucun souci pour personne, je compte pour du beurre... je n'ai simplement pas envie de me retirer déjà (?!) dans ma tour d'ivoireamicalement Louise...jean-marie