une page se tourne

Publié le par Louise

Une page d'histoire bien entendu, avec le décès de Pierre Miquel hier. 

Pour moi, il ne fut pas seulement un historien de référence, mais aussi un ami, un proche qui a partagé ma vie durant mon année d'hypokhâgne. 

Alors que je n'avais pas la télé dans mon minuscule studio d'étudiante, j'avais des livres, ce qui est un minimum lorsqu'on prétend suivre des études en Lettres Supérieures. Bien, parmi eux, La Grande Guerre de Pierre Miquel, avec son Poilu bras tendu vers la boucherie. 

Je me souviens que je lisais entre midi et deux, car je rentrais chez moi chaque midi, avant de rencontrer des amis. J'ouvrais ma fenêtre quand il y avait du soleil, je me mettais sur une chaise, et je lisais en prenant des notes. 

Ainsi, tout en dorant ma peau au doux rayons de la fin d'été, je m'ouvrais sur des horizons bien différents avec mes bouquins d'histoire, dont Pierre Miquel faisait partie. 

Ces moments me manquent, j'ai une nostalgie véritable de ce "bon vieux temps" des études en classe préparatoire, et Miquel n'y est pas pour rien. 

Publié dans coups de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jlb 04/12/2007 11:04

*tain, voilà une info qui m'a échappé!Où étais-je?

Alix 27/11/2007 13:58

Bon, je sais que la mort n'est pas drôle, surtout quand c'est quelqu'un qu'on aime bien... Mais il faut quand même que je partage avec toi, Louise, l'ironie de l'histoire... J'entends à la radio que Miquel est mort, je me dis : "Mince ! Je l'aimais bien, cet historien". Et puis j'entends "Spécialiste de la Première Guerre mondiale bla bla bla", alors du coup, je me dis : "Bon, dans tous les bouquins qu'on a à la maison, il doit bien y en avoir au moins UN de Miquel, quand même !". Et effectivement, on a un ouvrage de Miquel. Tout jaune. Avec écrit en gros et en bleu : "LA SECONDE GUERRE MONDIALE"... Pour un spécialiste de la Première, j'ai quand même raté mon coup, non ?? :-)

jean-marie (lambert palis) 27/11/2007 11:08

Bonjour Louise...Pierre Miquel mérite tous les éloges.Il a fait vivre l'Histoire à bon nombre d'étudiants, mais il a su la rendre attrayante pour tout le monde tout en recherchant l'exactitude et la signification profonde.amicalementjean-marie